La Corée du Nord signale plus de 200 000 cas de fièvre pour le cinquième jour au milieu de la vague de COVID

SEOUL, 21 mai (Reuters) – La Corée du Nord a signalé samedi plus de 200 000 nouveaux patients souffrant de fièvre pour un cinquième jour consécutif, alors qu’elle combattait sa première épidémie confirmée de coronavirus.

La vague de COVID en cours, déclarée la semaine dernière, a alimenté les inquiétudes concernant le manque de vaccins, l’insuffisance des infrastructures médicales et une crise alimentaire potentielle dans le pays de 25 millions d’habitants, qui a refusé l’aide extérieure et maintenu ses frontières fermées. Lire la suite

Au moins 219 030 personnes ont présenté de nouveaux symptômes de fièvre vendredi soir, portant le nombre total de ces cas à 2 460 640, a rapporté l’agence de presse officielle KCNA, citant des données du siège de l’État pour la prévention des épidémies d’urgence. Le nombre de morts a augmenté d’un à 66.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

KCNA n’a pas précisé combien de personnes avaient été testées positives pour le virus.

Dans un rapport séparé, KCNA a déclaré que le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un avait tenu une réunion du puissant bureau politique du Parti des travailleurs au pouvoir tôt samedi pour vérifier la situation du COVID et les réponses apportées au cours des neuf jours depuis l’apparition de l’épidémie.

Kim a salué les “progrès positifs” dans la campagne anti-virus, mais a appelé à ajuster et à optimiser constamment la politique pour “saisir la chance de gagner la bataille contre l’épidémie”.

KCNA n’a pas précisé où Kim a vu des progrès, mais les médias d’État ont salué les “bons résultats” dans la lutte contre le COVID du pays, citant une agriculture et une production soutenues dans des secteurs industriels clés et des projets de construction. Lire la suite

En l’absence de campagne nationale de vaccination et de capacité de test limitée, les données quotidiennes publiées par les médias d’État pourraient être sous-déclarées et il peut être difficile d’évaluer l’ampleur de la vague COVID, ont déclaré des experts. Lire la suite

L’agence des droits de l’homme des Nations Unies a mis en garde contre les conséquences “dévastatrices” pour les 25 millions d’habitants de la Corée du Nord, tandis que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré qu’une propagation incontrôlée pourrait conduire à l’émergence de nouvelles variantes plus meurtrières. Lire la suite

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Hyonhee Shin Montage par David Gregorio et Bradley Perrett

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT