La compagnie aérienne XL Airways, sous séquestre, suspendra ses vols aujourd'hui à 15 heures

0
45

La société a annoncé la suspension de toutes ses opérations dans l'attente d'une décision du tribunal de commerce de Bobigny sur son sort mercredi.

Le monde avec AFP Posté aujourd'hui à 13h35

Temps de Lecture 1 min.

Un avion A330-200 de XL Airways atterrit à l'aéroport Charles-de-Gaulle le 23 septembre.
Un avion A330-200 de XL Airways atterrit à l'aéroport Charles-de-Gaulle le 23 septembre. PASCAL ROSSIGNOL / REUTERS

Placée sous séquestre depuis le 23 septembre, la compagnie aérienne XL Airways arrêtera ses vols à partir du lundi 30 septembre à 15 heures dans l'attente de la décision du tribunal de commerce de Bobigny sur une éventuelle récupération, mercredi.

"XL Airways a la tristesse d'informer les passagers et les clients qu'il n'est plus en mesure d'exploiter des vols à partir d'aujourd'hui (le 30 septembre 2019) à 15 heures. Cette décision implique la suspension de toutes les opérations en suspens" de la décision du tribunal, la société a déclaré dans un communiqué.

Besoin de 35 millions d'euros

Ces derniers jours, le directeur général de XL Airways, Laurent Magnin, a multiplié les appels à l'aide d'Air France-KLM, mais sans succès. Vendredi, le dirigeant d’Air France-KLM, Benjamin Smith, a rejeté l’idée de reprendre la société en difficulté, affirmant ne pas voir. "Pas de profit" pour son entreprise dans une telle opération. La société a besoin de 35 millions d’euros pour partir, a déclaré Laurent Magnin, dont elle était la victime. "Compétition internationale débridée" low cost long-courrier et le poids des impôts et des charges sociales en France.

XL Airways emploie 570 personnes. En 2018, environ 730 000 passagers ont été transportés avec quatre Airbus A330, tous loués. Il dessert principalement l'Amérique du Nord, notamment les États-Unis, les Caraïbes et la Réunion, mais également la Chine.

Placée sous séquestre peu de temps avant XL Airways, une autre société française, Aigle Azur, disparaît pour sa part: aucune des offres de recouvrement n'a été retenue par le tribunal de commerce d'Evry.

En Europe, les compagnies aériennes les plus vulnérables sont confrontées à une guerre des prix sans merci: en 18 mois, au moins une douzaine de compagnies se sont manifestées, selon l'Association du transport aérien international (IATA). Face à cette situation, une quinzaine de syndicats de travailleurs du transport aérien français ont appelé vendredi le gouvernement à aider leur secteur.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Aigle Azur, XL Airways … Le gouvernement au chevet du secteur aérien

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.