La comédienne Laura Calu et son compagnon agressés à Paris

0
27

Dans une longue vidéo publiée mardi dans Instagram, la comédienne Laura Calu raconte la terrible agression dont elle a été victime avec son petit ami. Les faits se sont déroulés à Paris, près de chez eux, dans la nuit de vendredi à samedi.

Il était deux heures du matin lorsque l'actrice, qui rentrait chez elle avec son compagnon, a été insultée dans la rue. Alors que son petit ami a tenté d'intervenir, la situation a changé.

"Je n'ai pas eu le temps de faire exploser mon petit ami qui était assassiné sous mes yeux. Il y avait trois gars au début, mon gars était au sol, qui a lynché mon petit ami avec des coups de pied très très forts dans la tête, très très forts contre les murs, contre les barres de fer … ", explique-t-elle avant de fondre en larmes.

"Ce mec a sauvé notre vie"

C'est l'intervention d'un quatrième homme qui les a sauvés. "Mon petit ami était sur le sol et lui donnait des coups de pied dans la tête, très, très fort, je pensais qu'ils allaient le tuer." Elle explique que son petit ami, couvert de sang, "a perdu toutes ses dents avec ses racines, ses dents de devant".

Un homme libéré "de nulle part" les a alors aidés: "Il me pousse (…) il a également élevé mon ami, nous a mis hors de danger, nous a ramenés un peu sur la route (…) ce mec nous a sauvé la vie . "

Ensemble, ils se sont réfugiés dans le hall de leur immeuble et ont appelé à l'aide. Un voisin trouve une des dents. Les pompiers les prennent en charge. Dans sa vidéo, Laura Calu accuse la police d'être inactive et de ne pas avoir pourchassé les coupables.

Elle continue l'histoire de cette nuit cauchemardesque: les pompiers les ont emmenés à l'hôpital et leur ont dit qu'ils avaient tort. La jeune femme et son compagnon blessé ont dû partir seules aux urgences dentaires. Une fois sur place, la seule dent retrouvée du jeune homme a été remplacée "avec la larme", et ils ont dû se rendre dans un autre centre le lendemain. Il était couvert de sang et "nous ne l'avons pas nettoyé à l'hôpital".

Laura Calu rapporte également que, lorsqu'ils sont allés porter plainte, la police leur a dit que l'enquête ne serait pas terminée. "Dans ce quartier, apparemment, cela arrive souvent, tout à coup, ce n’est plus assez intéressant", a déclaré la jeune femme. Elle regrette également que la police leur ait demandé de s'adresser aux entreprises, éventuellement équipées de caméras de surveillance. "Donc, le travail de la police, nous devons le faire nous-mêmes."

"Il y aura un meurtre"

Le comédien, qui prétend avoir "payé un psy de sa poche", le psychologue contacté par la police ne pouvant le recevoir avant le mois de juin, demande à être entendu:

"Le gars a essayé de tuer mon mec et ça ne va pas arriver, ça fait trois jours que je triche, trois jours ça ne va pas, nous ne le faisons pas, nous nous nous débattons nous-mêmes, en échangeant que nous dépensons de l’argent, que nous ne sommes pas bien, que nous avons peur de quitter notre maison (…) personne n’a rien fait. "

"Cette histoire n'est pas pour moi", poursuit-elle. "Il faut absolument que l'on considère les agressions". "Dans quelque temps, ce gars-là insultera une autre fille dans la rue, peut-être que son gars interviendra (…) à la fin, il y aura un meurtre et il tuera quelqu'un (…)" Nous avons presque tué, nous éviter une tragédie alors que devons-nous faire pour prendre soin de nous, prendre soin des gens lorsqu'il y a des attaques dans la rue, pour que nous trompions les caméras dans les quartiers sensibles, que devrions-nous faire pour être surveillés, en sécurité? (…) pour que ça aille mieux dans les hôpitaux, pour que les flics prennent vraiment soin de nous et qu'on aille arrêter un type qui a tenté de tuer des gens dans la rue? "

Actuellement en tournée, elle promet qu'elle assurera son spectacle mercredi à Toulouse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.