La Chine annonce l’expansion du programme de modification du temps, la pluie artificielle pour couvrir une zone plus grande que la taille de l’Inde

| |

La Chine a révélé des plans au cours des cinq prochaines années pour étendre son programme expérimental de modification du temps, pour couvrir une zone plus grande que la taille de l’Inde avec des précipitations artificielles.

Conseil d’État chinois dit que les percées dans la recherche et les nouvelles technologies signifient que le pays aura un “système de modification du temps développé” d’ici 2025.

Il a déclaré que la superficie totale des précipitations artificielles couvrirait plus de 5,5 millions de kilomètres carrés, tandis que la zone de suppression de la grêle couvrirait environ 580 000 kilomètres carrés – plus grande que Victoria.

“La Chine disposera d’un système de modification du temps développé d’ici 2025, avec des percées dans la recherche fondamentale [and development] dans les technologies clés, des améliorations constantes dans la modernisation et des services raffinés, une amélioration distincte de la prévention globale contre les risques pour la sécurité », indique le communiqué.

Le Conseil d’Etat a déclaré que la modification du temps “s’intensifiera” dans les zones d’atténuation de la sécheresse, de la grêle, des incendies et des températures élevées, tout en aidant également la production agricole et en préservant les zones écologiquement protégées.

La Chine a expérimenté l’ensemencement des nuages ​​pour s’assurer que le temps ne pleuvrait pas sur le défilé de Pékin lors des Jeux olympiques de 2008.(ABC: Huey Fern Tay)

La Chine a longtemps expérimenté la modification du temps, après avoir expérimenté l’ensemencement des nuages ​​pour réduire les précipitations faire en sorte que la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin 2008 se déroule aussi bien que possible.

L’ensemencement des nuages ​​- en particulier, l’ensemencement des nuages ​​glaciogéniques – est l’endroit où de minuscules gouttes d’eau super-refroidie qui ne poussent pas assez efficacement pour devenir des gouttes de pluie sont converties en glace en ajoutant de l’iodure d’argent.

Cela aide ensuite l’eau super-refroidie à se transformer en flocons de neige ou en gouttes de pluie prêt à tomber du ciel. Le processus ne fonctionne que si les conditions sont parfaites.

Le procédé est utilisé en Australie sur les Snowy Mountains en Nouvelle-Galles du Sud ainsi que dans l’opération d’ensemencement des nuages ​​d’Hydro Tasmania, qui fournit de l’iodure d’argent aux nuages ​​via des avions légers.

Espace pour jouer ou mettre en pause, M pour couper le son, flèches gauche et droite pour rechercher, flèches haut et bas pour le volume.
Cloud Seeding et son fonctionnement

Plus récemment, des scientifiques chinois ont révélé qu’ils utiliseraient des satellites et des fusées dans le cadre d’un projet ambitieux visant à créer artificiellement des précipitations – malgré les doutes entourant son efficacité.

Le projet Tianhe de 19 millions de dollars – qui se traduit par Sky River – est la plus grande expérience de pluie artificielle au monde, qui vise à détourner l’excès de vapeur d’eau au-dessus du bassin du fleuve Yangtsé vers les régions les plus sèches du pays, selon les médias locaux.

Des scientifiques des universités chinoises de Tsinghua et de Qinghai ont présenté le projet en 2015. Il nécessite la construction d’un couloir d’air artificiel pour transporter la vapeur d’eau.

Plus récemment, ils se sont déplacés pour développer des satellites et des fusées qui surveilleraient ensuite les présences et les mouvements de vapeur et les redirigeraient pour créer des précipitations.

.

Previous

Le traitement aux arachides réduit le risque de réactions allergiques graves chez les enfants d’âge préscolaire

Jolt pour BJP avec seulement 1 siège, les dirigeants de MVA saluent les résultats du sondage MLC

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.