La brasserie de l’Alberta s’excuse d’avoir abusé de la langue maorie, qualifiant la bière de “ poils pubiens ”

Une brasserie albertaine s’est excusée d’avoir nommé sans le savoir sa bière «poils pubiens», après avoir utilisé un mot maori qu’elle pensait signifier plume.

Il y a deux ans, Hell’s Basement Brewery a lancé Huruhuru (The Feather) New Zealand Hopped Pale Ale.

Cette semaine, Te Hamua Nikora, qui est maori, s’est adressé à Facebook pour expliquer que «huruhuru» signifie en fait les poils pubiens en te reo, la langue parlée par les Maoris.

Nikori a appelé la brasserie et un autre magasin en Nouvelle-Zélande pour les deux utilisant le mot.

“Quelle est la première chose que la plupart des Maoris pensent en entendant le mot ‘huruhuru’?” a demandé Nikora dans la vidéo.

“Il a été porté à mon attention il y a quelques jours qu’il y avait un nouveau magasin à Wellington… et il s’appelle Huruhuru Authentic Leather.”

Il a dit qu’il avait envoyé à la boutique un message Facebook pour lui demander ce qu’ils pensaient que ce mot signifiait. Il a dit qu’ils avaient répondu qu’ils l’avaient trouvé dans un dictionnaire en tant que mot pour «plume».

«Quand les Maoris regarderont le nom de votre magasin, ils ne verront pas de« plumes »ou de cuir souple, ils verront des« pubis »», a-t-il déclaré dans la vidéo.

Nikora a déclaré dans la vidéo qu’après avoir publié des articles sur le magasin, il avait été tagué dans un message de la brasserie Hell’s Basement, située à Medicine Hat, en Alberta.

Il a dit que certaines personnes appellent cela l’appréciation mais il l’appelle l’appropriation.

“C’est cette maladie de droit qu’ils ont. Arrêtez-le. Utilisez votre propre langage.”

Produit à renommer

Mike Patriquin, fondateur et directeur général de Hell’s Basement Brewery, a déclaré dans un communiqué envoyé par courrier électronique que la brasserie n’avait pas l’intention d’offenser qui que ce soit et que Hell’s Basement soutient toutes les formes de culture, y compris la culture de la bière.

«L’interprétation était conçue comme une« plume »- ce qui signifie que la bière elle-même est légère comme une plume et cela est également indiqué dans le nom», a écrit Patriquin.

«Nous reconnaissons que nous n’avons pas considéré l’utilisation courante du terme huruhuru comme une référence aux poils pubiens, et que la consultation d’un représentant maori aurait été une meilleure référence que les dictionnaires en ligne.

«Nous tenons à préciser que notre intention n’était pas de porter atteinte à, d’approprier ou d’offenser la culture ou le peuple maoris de quelque manière que ce soit; à ceux qui ne se sentent pas respectés, nous nous excusons.

Patriquin a déclaré que la brasserie prend du temps pour renommer le produit et tentera de faire mieux à l’avenir.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.