La Bourse de Paris en légère baisse, la guerre commerciale régnant

La Bourse de Paris en légère baisse, la guerre commerciale régnant

La Bourse de Paris a ouvert légèrement en baisse lundi (-0,29%), la mise en garde demeure après un avertissement du G20 sur les effets potentiels de la guerre commerciale, à l'aube d'une semaine qui sera ponctuée par les publications d'affaires.
A 9h00 (07h00 GMT), le CAC 40 a perdu 15,46 points pour atteindre 5 382,86 points. Vendredi, l'indice a terminé en baisse de 0,35%.
"C'est une semaine à risque qui commence ce lundi", ont déclaré les analystes du courtier Aurel BGC, pour qui le "point culminant" sera la rencontre prévue mercredi entre le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président américain Donald Atout.
"Si l'administration américaine fait tout pour atténuer l'agressivité de Donald Trump, ce dernier n'est pas dans la meilleure position, à cause de la baisse du yuan ou de l'amende imposée par la Commission européenne à Google", ont-ils complété.
La guerre commerciale entre les grandes puissances se poursuit et le G20 a réaffirmé dimanche à Buenos Aires sa crainte que celle-ci affecte la croissance mondiale et appelle au dialogue, tandis que les Etats-Unis restent inflexibles face aux surtaxes ou aux menaces de sanctions.
Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a notamment appelé samedi Washington à la raison, au respect de ses alliés européens, et posé comme préalable aux discussions une exemption des nouvelles taxes douanières américaines pour les pays de l'UE.
Les acteurs du marché ont également surveillé les devises, après des commentaires de Donald Trump critiquant la banque centrale américaine et accusant l'Union européenne et la Chine de manipuler leur monnaie.
Dans cet environnement incertain, les investisseurs se pencheront également sur les résultats trimestriels des entreprises, particulièrement nombreux cette semaine en Europe comme aux États-Unis.
Du côté des indicateurs, l'agenda était relativement plat lundi. Aux États-Unis, les reventes de logements en juin étaient à l'ordre du jour.
En termes de valeurs, le secteur automobile était mal orienté. Peugeot est en baisse de 0,92% à 20,48 euros, Renault de 0,91% à 72,57 euros, Michelin de 1,43% à 106,60 euros.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.