La Bourse de Paris en garde contre le sommet russo-américain

La Bourse de Paris en garde contre le sommet russo-américain

La Bourse de Paris en garde contre le sommet russo-américain
©
AFP / Fichier
/ ERIC PIERMONT

La Bourse de Paris a terminé en légère baisse lundi (-0,36%), la circonspection qui prévaut chez les investisseurs en attendant le résultat de la rencontre historique entre les présidents américain et russe.
L'indice CAC 40 a perdu 19,77 points à 5.409,43 points dans un volume d'échanges de 2,4 milliards d'euros. Vendredi, il a fini à 0,43%.
Après les premiers pas vers l'équilibre, la cote de Paris a légèrement baissé en milieu de journée sans réussir à relever la barre après.
"La rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine est une réunion politique importante, surtout dans le contexte actuel où le moindre tweet du président américain peut bouleverser la tendance", analyse Andrea Tuéni, analyste de l'AFP à un analyste de Saxo Bank. .
"Ces événements n'ont pas nécessairement été suivis avec autant de diligence il y a deux ou trois ans, mais ils le sont maintenant, à cause des troubles qu'ils peuvent causer", at-il ajouté.
Le locataire de la Maison-Blanche et l'homme fort du Kremlin se sont rencontrés en début d'après-midi au Palais Présidentiel d'Helsinki, au cœur de la capitale finlandaise, qui a une longue tradition d'accueil des sommets Est-Ouest. .
Au programme: un face-à-face avec leurs seuls artistes, un déjeuner de travail avec leurs équipes et une conférence de presse commune. Le président américain a entamé le sommet historique avec l'espoir d'établir une relation "extraordinaire" avec son homologue russe.
"Après deux semaines de croissance dans l'ensemble, le marché a probablement besoin d'un peu de souffle", d'autant que le reste de la semaine est chargé entre la visite des dirigeants de l'Union européenne lundi et mardi en Chine et au Japon et une intervention attendue de la Fed Président demain, a ajouté M. Tuéni.
Et selon lui, "le début de l'été est également perceptible dans les volumes d'échanges inférieurs avec moins d'initiative des investisseurs".
"Le secteur bancaire a bien progressé, tiré par la publication meilleure que prévu de Deutsche Bank pour le deuxième trimestre", a ajouté l'expert.
La première banque allemande en difficulté prévoit un bénéfice net de 400 millions d'euros pour le deuxième trimestre, en baisse de 10,5% mais "nettement supérieur" à celui des analystes. estimations, selon les résultats préliminaires publiés lundi. le groupe.
Les publications macroéconomiques du jour, telles que la hausse des ventes au détail aux États-Unis en juin ou le ralentissement de la croissance, des investissements et de la production industrielle en Chine, n'ont pas eu d'impact significatif sur le marché. .
webSetCAC Euronext 40

16/07/2018 17:58:13 –
Paris (AFP) –
© 2018 AFP

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.