Kritsen. 80% du personnel au chômage - Economie

Kritsen. 80% du personnel au chômage - Economie

(Gwendal Hameury)

Les causes de l'incendie qui a détruit 95% de l'usine de saumon fumé de Marine Harvest Kritsen à Landivisiau sont encore inconnues (29). Pendant ce temps, environ 350 personnes seront licenciées, mais l'activité sera transférée vers d'autres sites du groupe norvégien pour exécuter les commandes.

Priorité aux salariés: c'est le leitmotiv des managers de Marine Harvest. Fabrice Barreau, directeur général de Marine Harvest Europe occidentale et Jean-Yves Bernard, directeur du site landivisien, ont passé une grande partie de la journée hier aux employés de Kristen, encore traumatisés d'avoir vu leur outil de travail s'envoler en fumée. "Ils ont rencontré les salariés sur les sites de Châteaulin (29) et de Plouénan (29) pour les écouter, les informer, ils ont également eu une réunion, dans l'après-midi, avec le CHSCT et le comité d'entreprise pour les consulter et leur fournir avec des informations supplémentaires ", a déclaré le groupe norvégien dans un communiqué. Le groupe ne donne pas de détails sur le sujet mais selon nos informations 80% du personnel sera mis au chômage, soit environ 350 personnes. C'est l'ensemble du personnel de production moins une dizaine de salariés qui se sont portés volontaires pour travailler à Châteaulin et à Plouénan, les deux autres sites bretons de Marine Harvest. L'usine de Châteaulin est spécialisée dans les terrines de la mer et Plouénan dans la logistique. L'activité de ces deux sites ne devrait pas être trop touchée par l'incendie de Landivisiau car heureusement le serveur informatique qui a centralisé les commandes de tous les sites en Bretagne a échappé aux flammes. Il devra encore subir un bon nettoyage
Sans perte de salaire
Pour les employés, l'important maintenant n'est pas de subir une perte de salaire. "C'est une question très importante qui est prise au sérieux", explique Patrick Guy Leveille, délégué CGT. Marine Harvest Kritsen étudie actuellement les différentes solutions à mettre en œuvre pour servir les contrats existants tout en garantissant le même niveau de qualité. Pour les dirigeants de Marine Harvest, l'autre priorité est la clientèle, la continuité de l'activité. "Tous les clients ont été contactés et nombreux sont ceux qui ont assuré leur soutien à cet événement Marine Harvest Kritsen étudie actuellement les différentes solutions à mettre en œuvre pour servir les contrats existants tout en garantissant le même niveau de qualité". La production transférée à d'autres usines Selon nos informations, la fabrication sera transférée à d'autres usines du groupe norvégien en France et à Ostende en Belgique. "Il n'y aura pas d'outsourcing à la concurrence, nous avons des produits de qualité avec un savoir-faire et des secrets de fabrication qui ne seront révélés à personne", insiste le délégué CGT. Quel avenir pour le site de Landivisiau? Sera-t-il reconstruit? Et si oui au même endroit? Marine Harvest Kritsen répond qu'il est totalement incapable de prononcer. "La capacité de l'entreprise à maintenir sa part de marché et à satisfaire ses clients sera essentielle."

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.