Kev Adams traumatisé par une remarque grossophobe, confie-t-il

0
32

La grossophobie est un fléau qui affecte de nombreuses personnes, quel que soit leur âge, qu’elles soient hommes ou femmes. Conscientes de leur pouvoir d'expression, certaines célébrités n'hésitent pas à témoigner pour pointer du doigt ce comportement.

Le dernier en date est Kev Adams. Invité ce mercredi 1er mai sur le tournage de Il ne va pas sortir d'ici, celui qui a prêté sa voix à un dessin animé s’est animé sur un accident traumatique à ses yeux.

L'adolescence n'est pas vraiment une période qu'il a dans son cœur. Entre les boutons, les bretelles et les problèmes de poids … il n'a pas été épargné. Notamment par ses anciens camarades où il était surnommé calculatrice, chemin de fer ou trident mais aussi le gros gros. Cette période de manque de confiance en lui aura duré cinq ans entre ses 12 et 17 ans.

Sur le tournage de Michel Cymes, l'ex-Iris Mittenaere raconte: "Ce qui me faisait le plus mal, je pense que ce sont les boutons et le poids (…) L'appareil dentaire, je m'en foutais un peu, mais le poids, je me souviendrai de toute ma vie le jour où était dans les vestiaires après le sport et on m'a dit: "Et puis le gros, il veut des sandwichs, il veut des gâteaux?" ".

Kev Adams continue: "Je suis vraiment rentré à la maison et cela m’arrive vraiment pendant plusieurs jours (…) En outre, pour être très honnête avec vous, depuis ce jour-là, depuis ce moment-là, j’ai pénétré dans le ventre. Depuis lors, je fais du sport. , Je vais bien, je suis mieux dans mon corps, mais je n’ai jamais cessé de venir. Encore aujourd’hui, au moment où je vous parle, je viens pour mieux te faire plaisir, Michel ".

Des confidences touchantes auxquelles on ne s'attendait pas!

Jessica Gajderowicz

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.