Saturday, February 22, 2020

Juliette Hurel-Hélène Couvert, Wolf Parade, Demi Portion…

Must read

Frieze Los Angeles 2020: Jour d’ouverture Leonardo Dicaprio et JLo

Frieze Los Angeles a connu un départ plus ensoleillé jeudi par rapport à ses débuts sous la pluie aux Paramount Studios l'année dernière, alors...

Un mois après l’explosion phréatique, Phivolcs n’est toujours pas disposé à baisser le niveau d’alerte du volcan Taal pour l’instant

Exactement un mois après son explosion le 12 janvier 2020, l'Institut philippin de volcanologie et de sismologie (Phivolcs) a déclaré mercredi que le volcan...

Bruno D., petit assistant à la mort dans le camp nazi du Stutthof

ENQUÊTE - Le procès à Hambourg d'un ancien gardien du camp d'extermination, où 50.000 personnes sont mortes en Pologne, montre les limites d'une justice...

Nous recherchons les contacts d’un patient COVID-19 à Bali: Ministère de la Santé – National

Le ministère indonésien de la Santé recueille des informations sur un ressortissant chinois qui s'est rendu à Bali en provenance de Wuhan à la...
  • Juliette Hurel-Hélène couverte
    Compositeurs à l’aube du XXe siècle
    Œuvres de Mel Bonis, Lili Boulanger, Clémence de Grandval, Cécile Chaminade et Augusta Holmès de Juliette Hurel (flûte) et Hélène Couvert (piano).
Couverture de l’album “Compositeurs à l’aube du XXe siècle”, de Juliette Hurel et Hélène Couvert. CLASSIQUES ALPHA / MUSIQUE OUTHERE

Des femmes (interprètes) pour rendre justice aux autres femmes (créatrices). L’observation vaut plus pour lire le programme que pour l’entendre. Car écouter ces œuvres tout en essayant de percevoir l’écho d’une sensibilité féminine serait aussi réducteur que tendancieux. Surtout si l’on pense que les scores “les plus forts” de ce panorama fondent leur identité sur le désir évident d’échapper aux repères – du langage, de la forme et de l’esthétique. C’est le cas de Mel Bonis et de Lili Boulanger, dont les univers semblent complètement opposés. Le premier, adepte de l’écriture aérienne mais nullement détendue, se renouvelle dans la légèreté tandis que le second, modèle de concentration du geste, investit en profondeur. A côté de ces expressions extraordinaires, irrésistiblement servies par la flûte perlée de Juliette Hurel et par le piano coulissant d’Hélène Couvert, les autres contributions mettent plutôt leurs mérites dans l’assimilation de références classiques (Clémence de Grandval, Cécile Chaminade) ou populaires (Augusta Holmès). Pierre Gervasoni

1 CD Alpha Classics / Outhere Music.

  • Laurent Marode
    À partir de bientôt
Couverture de l’album “Starting Soon”, de Laurent Marode. NOIR ET BLEU / SOCADISQUE

Pianiste, compositeur, arrangeur, Laurent Marode s’était réjoui avec un premier album de sa nonette, Par ici s’il-vous-plait, commercialisé en 2017. Voici la formation, avec à peu près la même équipe, pour un deuxième volume, À partir de bientôt. Et toujours cette joie de porter collectivement de la musique, sophistiquée dans ses arrangements, toujours dotée d’une belle lisibilité mélodique. C’est un jazz qui, bien qu’évidemment entendu de celui des années 1950, en particulier celui dit de la “côte ouest” (Shorty Rogers, Marty Paich, Shelly Manne …), s’avère intemporel. Ici et là, passe aussi la manière dense de Charles Mingus (Je vais attraper ce train, Miroirs cassés), une envie de rythmes du jazz latin. Cette À partir de bientôt fait partie de ces enregistrements pour lesquels chaque nouvelle écoute suscite l’étonnement, que ce soit par les arrangements ou par les solos. Sylvain Siclier

1 CD Noir & Bleu / Socadisc.

Couverture de l’album “Thin Mind” de Wolf Parade. SUB POP

Le succès international rencontré en 2005 par l’album Funéraire, des Canadiens Arcade Fire, a donné un coup de projecteur salutaire à la scène rock indépendante de Montréal. Affilié à ce mouvement, le formidable premier album de Wolf Parade, Excuses au Queen Mary (2005) n’avait rien à envier Funéraire en termes de ferveur rock et de lyrisme accru. Mais la tendance des deux chanteurs / multi-instrumentistes, Spencer Krug et Dan Boeckner, à construire des compositions aux constructions alambiquées les a parfois égarés (une rupture a été marquée de 2011 à 2016). Après le récent départ du guitariste Dante DeCaro, ce cinquième album voit la formation renouer avec la formule trio des débuts. Probablement à cause de cette configuration serrée, cette collection de chansons hybrides, à la pointe du rock alternatif, de la pop progressive et new wave, est habitée avec une urgence vivifiante. Particulièrement sur l’éclat Âge statique et le bien nommé Hors de contrôle. Wolf Parade continue de cultiver sa singularité captivante. Franck Colombani

1 CD Sub Pop.

  • Andy Shauf
    The Neon Skyline
Couverture de l’album d’Andy Shauf “The Neon Skyline”. ANTI / PIAS

Comme Joni Mitchell, Andy Shauf a grandi en Saskatchewan. Les immensités inhabitées de cet État du centre du Canada ont-elles donné à l’icône du folk et de son lointain descendant ce don si passionné d’observation, transformé en art de la narration? Quatre ans plus tard La fête, son troisième album solo, qui a peint, avec une délicieuse finesse, les portraits des protagonistes d’une soirée organisée dans l’un d’eux, les jeunes trentenaires, en The Neon Skyline, un narrateur qui dérive dans les bars de son quartier de Toronto. Contenant des introspections, des rencontres et des souvenirs marqués par un échec romantique avec la concision d’un auteur de nouvelles (quatre pièces de moins de 3 minutes et aucune au-delà de 3 min 48), ses chansons louent une fois de plus une écriture empathique, autodérision et un sens du détail, porté par la délicatesse d’un timbre et un savoir-faire mélodique qui rappelle celui de Paul Simon. Au gré des ballades colorant leur mélancolie de touches décoratives passant d’un sillon de noctambule (Salon) aux rythmes plus ludiques des arrangements avant le rock (les cuivres et les bois jazzy de Les choses que je fais ou délicieux Réessayer), Andy Shauf tandis que l’intimisme élégant livre un nouveau disque de chevet. Stéphane Davet

1 CD Anti- / Pias.

  • Maes
    Les derniers bâtards
Couverture de l’album “The Last Dastards” de Maes. CAPITOLE / MUSIQUE UNIVERSELLE

Pour la couverture de son deuxième album, le rappeur de Sevran (Seine-Saint-Denis) a rejoué La Cène au fond de sa ville, mais tout cela n’était visiblement pas très catholique. Les viols du jeune homme, même s’ils sont mélodieux, racontent toujours l’histoire de son passé de petit trafiquant. Nous ne changeons pas une formule qui fonctionne. Il a réussi avec son hommage à une baronne colombienne de la drogue, Madrina, chanté en duo avec Booba, a pris très peu de risques pour ce retour rapide dans les poubelles. Il empilé avec une autre collaboration avec le duc de Boulogne pour un tout aussi efficace blanc. Ninho et le Marseillais Jul viennent allonger la liste des invités. Ses quatorze chansons alternent toujours entre chanson mélancolique comme Mémoire et les raps énervés comme Elvira. Une formule gagnante car on se laisse vite séduire par des pièces comme Chrome, Marco Polo ou Imparfait. Stéphanie Binet

1 CD Capitole / Universal Music.

  • Demi-portion
    La bonne école
Couverture de l’album “La Bonne Ecole”, par Demi Portion. CROYEZ

Demi Portion, de son vrai nom Rachid Daif, ne veut pas choisir entre l’ancienne école de rap “old-school” et la nouvelle: il prétend être et représenter “la bonne école”. Élevé à Sète dans le sud de la France, Demi Portion est, franchement, déchiré entre les deux, ayant Fabe de Scred Connexion comme mentor et lui-même mettant en avant la nouvelle génération de rap chaque année dans son festival. Cet esprit fédérateur, généreux et un peu dépassé est omniprésent dans cet album. Notre préférence va tout de même à ses échanges avec Féfé, ex-Saïan Supa Crew qui le prend pour un Tour du monde sympathique, plutôt que le récit plutôt douloureux et convenu du repas de retrouvailles avec le Grand Corps Malade. Demi Portion va beaucoup mieux en accompagnant la pianiste Sofiane Pamart sur Mon Dico, vol. 5 ou en embarquant pour un voyage espagnol avec les Toulousains Bigflo & Oli. Le mieux est pour la fin avec Rocé et le bien nommé paroliers. St. B.

1 Croyez CD.

  • Divers musiciens
    Archives musicales ouest-africaines. Les années 1970 à Bouaké
Couverture de l’album “Archives musicales d’Afrique de l’Ouest. Les années 1970 à Bouaké”, par divers musiciens. MEG-AIMP / WORLD AND SOUND

Conçu à partir d’enregistrements réalisés dans les années 1970 à Bouaké, la deuxième ville la plus peuplée de Côte d’Ivoire, par Bernard Mondet, un entomologiste qui, au-delà de ses recherches en biologie, a gardé l’oreille attentive aux sons qui tournent autour de lui, cet album, édité et produit par le Musée d’Ethnographie de Genève, se déguste comme un voyage musical panafricain. Car à Bouaké, ville carrefour réputée pour son immense marché, le scientifique a rencontré des musiciens anonymes de toute la Côte d’Ivoire mais aussi des pays voisins. Il y rencontre des porteurs d’histoires, comme la célèbre épopée de Sunjata Keïta, fondatrice de l’empire du Mali au XIIIe sièclee siècle, dont djeli (griot) Kangara Cissoko, le seul musicien nommé dans le livret, membre d’un ballet guinéen, interprète un extrait sur la dernière piste de l’album. Entre les notes cristallines de sa kora, les mélodies boisées des balafons burkinabés, la vivacité captivante des flûtes peules Serdu, une chanson sur un arc à la bouche, une autre mise en valeur avec un violon monotone gegeneru, une succession de sons naturels, un kaléidoscope d’instantanés musicaux. Patrick Labesse

1 CD MEG-AIMP / World and Sound.

- Advertisement -

More articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest article

Sopra-Steria veut grossir | Les échos

Publié le 21 févr.2020 à 17h01Mis à jour le 21 février 2020 à 18 h 16Cinq ans après le mariage entre Sopra et Steria,...

sécurité, itinéraire … le programme des festivités ce week-end

A quelques jours du Mardi Gras, qui aura...

Le piège de la bande des quatre “frugaux” de l’UE

Les Pays-Bas, l'Autriche, le Danemark et la Suède, les partenaires commerciaux les plus difficiles, sont parmi les plus favorisés par le marché unique"Ce n'est...