nouvelles (1)

Newsletter

«Je vais bien»: les survivants d’Odette écrivent des lettres à leurs proches

SURIGAO CITY – Sans signal mobile ni Internet pour contacter leurs proches, des survivants du typhon échoués sur une île dévastée des Philippines ont écrit des lettres pour rassurer leurs proches inquiets qu’ils sont en vie.

Des photos des missives touchantes ont été publiées lundi sur la page Facebook de la gouverneure des îles Dinagat, Arlene Bag-ao, qui a pu se connecter lors de voyages sur l’île voisine de Mindanao où elle cherche de l’aide pour ses électeurs.

“Nous sommes heureux d’être en vie”, a écrit Aimée Antonio-Jimeno dans une lettre datée du 19 décembre et adressée à “ma soeur très chère”.

“Nos maisons sont sans toit mais nous ne sommes pas désespérés ! Veuillez le faire savoir à toutes nos familles.”

Au moins 14 personnes sont mortes dans les îles Dinagat lorsque le super typhon Rai a frappé jeudi, déchirant des maisons, renversant des poteaux électriques en béton et brisant des bateaux de pêche.

Le bilan national de la tempête la plus violente à avoir frappé le pays cette année dépasse les 200.

Beaucoup des 128 000 habitants de Dinagat se sont réfugiés dans des centres d’évacuation avant la tempête et sont maintenant sans abri. Il y a aussi une pénurie d’eau potable et de nourriture, ont indiqué des responsables.

Après avoir reçu des demandes de mises à jour sur la situation, Bag-ao a exhorté les gens à écrire des lettres à leurs familles en dehors de Dinagat pour leur faire savoir qu’ils étaient en sécurité.

Elle a publié les épîtres sur Facebook – la plate-forme de médias sociaux la plus populaire des Philippines – intitulées “Lettres des îles Dinagat”.

“S’il vous plaît, arrêtez de vous inquiéter pour moi. Je vais bien”, a écrit une femme sur la papeterie du bureau provincial de la santé.

“La maison dont vous vouliez tous que je déménage est l’une des maisons encore debout, donc parfois c’est une bonne chose que je sois trop paresseux pour déménager”, a-t-elle dit avec ironie.

Mais dans une note sombre, elle a ajouté : « Douze morts et en comptant, l’assainissement est un problème.

Raymond Gonzales a écrit brièvement: “Je vais bien ici. Passons simplement Noël ici.”

“Nous sommes tous en sécurité”, a écrit Jane Mayola. “Joyeux Noël et j’espère à tous bientôt ! ​​Nous vous aimons !!!”

Le responsable provincial de l’information, Jeff Crisostomo, a déclaré à l’ABS-CBN que les îles Dinagat avaient été « rasées » par le typhon.

“J’ai vu des tables plus lourdes que des personnes s’envoler du deuxième étage”, a-t-il déclaré.

“Quand nous sommes sortis, j’ai vu la dévastation – les maisons ont toutes été détruites.”

cgm-amj / dva

© Agence France-Presse

actualités régionales,odette,odetteph,îles dinagat,Arlene Bag-ao,catastrophes,typhon,météo

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT