"Je suis fier de mes joueurs", a déclaré Alain Casanova, Toulouse restant troisième en Ligue 1.

L'entraîneur des TFC, Alain Casanova, face à Monaco en Ligue 1, le 15 septembre 2018 au Stade de Toulouse. – P. Pavani / AFP
Le TFC, troisième, reste sur quatre matches sans défaite après l'échec initial à Marseille (4-0).
Alain Casanova a souligné la mentalité de ses joueurs.

Non, le TFC n'a pas passé les quatre passes. Après avoir battu Bordeaux (2-1) et Nîmes (1-0) au Stade, puis Guingamp Roudourou (1-2), Toulouse a "seulement" réussi un match nul contre Monaco (1-1), ce samedi soir. Mais les Violets, moribondes ces dernières saisons, ont de nouveau montré des ressources insoupçonnées il y a quelques mois.

Incapable de dominer la première demi-heure, bousculé et mené après la pause sur un superbe but de Youri Tielemans, ils ont réussi à égaliser, grâce au remplaçant Aaron Leya Iseka (79). "Je suis fier de mes joueurs", a déclaré l'entraîneur Alain Casanova. Cette équipe n'accepte pas la défaite ou l'injustice. Elle fait preuve de beaucoup de fierté, de vouloir montrer qu'elle est dans une meilleure dynamique. "

le @ToulouseFC s'accroche au podium 😈Les Violets n'avaient pas si bien commencé un championnat de @ Ligue1Conforama… depuis 2011/2012 📝➡ https://t.co/PuUQ3ehnlk#TFCASM pic.twitter.com/4xA7gGYZ1O– Ligue 1 Conforama (@ Ligue1Conforama) 15 septembre 2018

Face aux Girondins, Toulouse avait été pris dans le score avant de gagner. Contre Nîmes, le capitaine Max-Alain Gradel n’a pas hésité à tirer (victorieusement) un penalty après avoir raté son premier essai. Chez Guingamp, les hommes de Casanova s'étaient repliés, mais pas fendus, à dix heures contre onze pendant 65 minutes.

Face aux convalescents monégasques cette fois-ci, ils n'ont pas réussi à forcer leur destin. "Au cours des trois ou quatre dernières minutes, nous avons dû ralentir les joueurs", a déclaré Casanova. Vouloir gagner trop, on risque de perdre. "

"Un petit sentiment d'inachevé"

Le discours de Christopher Jullien sonne comme un écho à celui du technicien. "Il y a un petit sentiment d'inachevé, je suis un peu amer après ce match nul", déclare le défenseur central. En question, "un manque de précision technique dans la dernière passe" lors de cette première demi-heure où le TFC aurait pu pousser le doute sur les monégasques restés sur deux défaites à Bordeaux (2-1) et contre Marseille (2- 3).

Décevant pour son premier mandat de la saison, Yaya Sanogo n'a pas non plus suffisamment pesé. "Yaya a beaucoup travaillé pour que Leya Iseka l'achève", corrige Casanova. "Nous manquons beaucoup de choses par rapport à ce que nous aimerions faire et espérons que nous le ferons un jour", a déclaré le sélectionneur, avidement. Le public du stade, déjà surpris par les progrès inattendus de son équipe, attend cela.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.