Jameson Taillon des Yankees détaille le statut de réadaptation: “C’est un soulagement”

La bonne nouvelle pour le Yankees: Jameson Taillon se sent bien.

La mauvaise nouvelle : il n’y en a pas.

“C’est juste agréable d’être à nouveau sans douleur”, a déclaré le lanceur partant des Yankees sur le podcast “Toeing the Slab” de David Cone avec les co-animateurs Justin Shackil et James Smyth via Jomboy Media.

“C’est une sorte de soulagement.”

Taillon, 30 ans, a dû subir une intervention chirurgicale pendant la saison morte pour réparer une déchirure du tendon de la cheville droite. Cela l’a gêné tout au long de la saison régulière, mettant l’amortisseur sur une course chaude qui a amené les Yankees à se demander s’il pourrait être leur partant n ° 2 en séries éliminatoires.

Taillon ne devrait pas rejouer dans les majeures avant fin avril ou début mai.

« En fait, j’ai l’impression d’être là où je dois être », a déclaré Taillon.

Les Yankees ont besoin de Taillon en bonne santé derrière l’as Gerrit Cole et Luis Severino. Avant le lock-out, les Yankees étaient intéressés à ajouter plus de lanceurs partants, en plus d’un nouvel arrêt-court, d’un joueur de premier but et possiblement d’un joueur de champ central.

La saison dernière était la première de Taillon dans les rayures après un échange des Pirates. En 29 départs, il a affiché une MPM de 4,30 et une fiche de 8-6. Taillon n’avait effectué que sept départs depuis 2018 en raison d’une opération de Tommy John.

Il a dominé pendant une séquence de 12 départs à partir du 18 juin, affichant une MPM de 2,57 sur la durée. Jouant blessé, il a vidé 3 manches 1/3 dans le match 162, que les Yankees ont remporté pour obtenir une offre Wild-Card.

Taillon sera joueur autonome après la saison prochaine.

“Je me sens mieux que je ne le pensais en ramassant un ballon si tard dans l’intersaison”, a-t-il déclaré.

«Je lance comme trois à quatre fois par semaine en ce moment dans mon centre de physiothérapie. On se sent vraiment bien en fait. Je ne sens pas du tout la cheville. Évidemment, je ne porte pas encore de crampons. Je ne pousse pas ou je ne lance pas 95 mph ou quoi que ce soit. Mais je suis super content d’où j’en suis. La dernière fois que j’ai lancé vers la fin de l’année, je l’ai ressenti assez fréquemment.

S’il vous plaît, abonnez-vous à nous maintenant et soutenez le journalisme local sur lequel VOUS comptez et auquel vous faites confiance.

Brendan Kuty peut être joint au [email protected].

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT