J’aime Magoni. L’échange était aussi naturel que le hockey

Son père Igor était également de bonne humeur dans l’équipe de Vlh. A l’arrivée, il a d’abord embrassé le nouvel entraîneur Mauro Pini puis a confié aux journalistes slovaques les impressions du premier début de saison de sa fille.

Le manager de son équipe était également satisfait car la veille il avait prédit une situation pire pour sa fille. Il a salué la performance de Mikaela Shiffrin.

Comment évaluez-vous le début de saison ?

Je suis très satisfait. Sölden est toujours important, il vous montrera comment vous êtes et où vous placer. Il est également important pour la tête et le cadre pour l’entraînement.

L’année dernière, votre fille était également troisième à Sölden, lorsqu’elle est passée d’une position inférieure après le 1er tour. Essayez de comparer les deux départs.

L’an dernier, au premier tour, elle était touchée par la nervosité. Maintenant, nous sommes un peu différents, c’est pourquoi cela s’est passé comme cela s’est passé et nous sommes extrêmement satisfaits.

Avez-vous vu des erreurs dans ses manèges?

Au 2e tour, la partie haute était importante, où elle prenait une bonne avance. À la fin, il l’a enduré et grâce à cela, nous avons battu les filles d’Autriche.

Vous n’avez pas pu assister à la course la saison dernière en raison des mesures anti-pandémie. Vous attendiez avec impatience Sölden, où les spectateurs étaient enfin là ?

Bien sûr, même maintenant, il y a des mesures et nous sommes enfermés dans une bulle, mais cela ne me dérange pas. C’est agréable de voir les gens s’amuser à nouveau. Vraiment super que les fans soient de retour, il y avait beaucoup de Slovaques. Cependant, nous devons continuer à être prudents afin de pouvoir survivre toute la saison de cette manière.

Allez-vous à toutes les courses ?

Les limites de l’équipe sont assez grandes. Je vais à une course, mais je ne sais pas du tout. Nous déciderons au jour le jour. Nous voulons aller à Levi [dva slalomy koncom novembra] et puis on verra.

Après la course, vous avez embrassé l’entraîneur Maur Pini. Quels ont été ses premiers mots ?

Nous étions hier soir

Cet article est un contenu exclusif pour les abonnés de Diary N.

Previous

Pétition contre les armes réelles sur les plateaux de tournage après l’accident d’Alec Baldwin | Film

Chef de la Task Force Vaccination : “Maintenant, il n’y a plus de base scientifique pour un 3e coup pour tout le monde”

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.