Nouvelles Du Monde

Israël poursuit sa « guerre juste » contre le Hamas – DW – 10 décembre 2023

Israël poursuit sa « guerre juste » contre le Hamas – DW – 10 décembre 2023

2023-12-10 10:26:00

Après que les États-Unis ont opposé leur veto à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé la poursuite de la « guerre juste » contre l’organisation terroriste palestinienne Hamas. Dans un message vidéo, Netanyahu a salué la “position correcte des États-Unis au Conseil de sécurité de l’ONU”, qui sont le seul des 15 États membres à avoir voté contre le projet de résolution et à l’avoir bloqué avec son droit de veto. Les autres pays doivent comprendre que “vous ne pouvez pas soutenir la destruction du Hamas et en même temps exiger la fin de la guerre, ce qui empêcherait la destruction du Hamas”, a déclaré Netanyahu.

Israël dit supposer que plus de 7 000 terroristes du Hamas ont déjà été tués dans la guerre à Gaza. Cette « estimation prudente » est le minimum, a déclaré le conseiller à la sécurité nationale Zachi Hanegbi. “Il pourrait y en avoir davantage parce que nous ne savons pas ce qui se cache sous les zones effondrées, les tunnels, etc.”

Lire aussi  Les dernières nouvelles : Le sanctuaire de Thalibaba dans l'Uttarakhand a été démoli après 300 ans et 150 ans.

Israël : “C’est le plan”

Les unités israéliennes se sont également rapprochées des centres de commandement du Hamas à Jabalia et Shejaiya, au nord de la bande de Gaza, a rapporté Hanegbi. Le plan des dirigeants israéliens est de tuer le leader du Hamas Jihia al-Sinwar. Il veut que le Hamas combatte jusqu’au bout. “Mais si nous le tuons, et tel est le plan, alors les dirigeants qui lui succéderont comprendront peut-être que s’ils veulent éviter son sort, ils devront quitter Gaza en perdant.” Une défaite totale du Hamas ouvrirait également la voie à la libération de 138 otages des violences islamistes, a déclaré Hanegbi.

Des manifestants à Tel Aviv (samedi soir) réclament la libération des otagesImage: Clodagh Kilcoyne/REUTERS

Le chef de l’armée israélienne, Herzi Halevi, a annoncé une extension de l’offensive contre le Hamas. De plus en plus de terroristes sont tués ou blessés chaque jour, et certains d’entre eux se sont rendus ces derniers jours, a déclaré Halevi. C’est “un signe que leur réseau s’effondre, un signe que nous devons prendre des mesures plus dures”. Le Hamas a fait état dimanche de « frappes aériennes très intenses » sur des cibles proches de Khan Yunis et sur la route en direction de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

Lire aussi  Zelensky : Je ne suis pas prêt pour des négociations avec la Russie - Monde

Bande de Gaza : situation « apocalyptique »

Les combats ont désormais provoqué le déplacement d’environ 1,9 million de personnes dans la bande de Gaza. La plupart d’entre eux ont fui vers le sud. La région de Rafah, située à la frontière avec l’Égypte, est devenue un immense camp de réfugiés. Les organisations humanitaires ont une fois de plus mis en garde contre une catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza. En raison de la surpopulation et des mauvaises conditions sanitaires dans les abris de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA), les maladies s’y propagent.

« Près d’un million d’enfants ont été déplacés de force et sont poussés plus au sud, dans des zones minuscules et surpeuplées, sans eau, nourriture et protection », a déclaré Adele Khodr, directrice du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) pour le Moyen-Orient. Les restrictions et obstacles à l’acheminement de l’aide à la bande de Gaza équivalent à une « condamnation à mort » pour les enfants. L’organisation humanitaire Oxfam a qualifié la situation d’« apocalyptique ».

La guerre a été déclenchée par l’attaque majeure du Hamas contre Israël le 7 octobre. Ce jour-là, des centaines de terroristes du Hamas sont entrés en Israël depuis la bande de Gaza et y ont commis des atrocités, principalement contre des civils. Selon les informations israéliennes, environ 1 200 personnes ont été tuées et de nombreux otages ont été pris. En réponse, Israël a lancé des attaques massives contre des cibles dans la bande de Gaza. Selon le Hamas, au moins 17 700 personnes ont été tuées dans le territoire palestinien depuis le début de l’offensive israélienne. Le numéro ne peut pas être vérifié de manière indépendante.

wa/haz/pgr (dpa, afp, rtr)



#Israël #poursuit #guerre #juste #contre #Hamas #décembre
1702196330

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT