Israël autorise la 4e dose du vaccin COVID-19

Israël a autorisé l’administration d’une quatrième dose du vaccin COVID-19 à la population la plus vulnérable, devenant l’un des premiers pays à le faire alors qu’il se prépare à une vague d’infections provoquée par la variante omicron.

Nachman Ash, le directeur général du ministère de la Santé, a annoncé la décision lors d’une conférence de presse, notant que les doses seront initialement administrées aux personnes dont le système immunitaire est affaibli.

“Nous continuerons à suivre les données quotidiennement et voir s’il est nécessaire d’étendre cette recommandation à plus de groupes de la population”, a-t-il expliqué.

Israël a été parmi les premiers pays à distribuer le vaccin COVID-19 développé par Pfizer il y a un an et a commencé à offrir les doses de rappel l’été dernier. Mais même ainsi, il a enregistré une vague d’infections causées par la variante delta, et les autorités ont mis en garde contre un autre rebond entraîné par l’omicron.

Environ les deux tiers de la population israélienne sur les quelque 9,5 millions d’habitants ont reçu au moins une dose du vaccin, et près de 4,2 millions d’Israéliens ont reçu trois doses, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé.

Le même jeudi, Israël a reçu sa première livraison de pilules qui traitent les pires symptômes du COVID-19.

Israël est parmi les premiers pays à recevoir Paxlovid de Pfizer, une pilule qui peut être prise à la maison et prévient les symptômes les plus graves du coronavirus. Tous les médicaments précédemment autorisés nécessitent une intraveineuse ou une injection.

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré que la cargaison aiderait Israël à « surmonter avec succès le pic de la prochaine vague » provoquée par l’omicron.

Les médias israéliens ont rapporté que la première expédition contient environ 20 000 doses, et que d’autres devraient arriver alors que Pfizer accélère la production.

Israël compte actuellement plus de 20 000 patients COVID-19 actifs, dont plus de 90 gravement malades. Au moins 8 243 personnes sont mortes de la maladie dans le pays depuis le début de la pandémie.

La semaine dernière, le Chili a annoncé qu’il commencerait à proposer une quatrième dose en février. Le Chili a déclaré que près de 86 % de sa population était entièrement vaccinée, ce qui en fait le pays avec le plus haut niveau de vaccination contre le coronavirus en Amérique latine.

___

Le journaliste d’Associated Press Joseph Krauss à Jérusalem a contribué à ce rapport.

Previous

Toronto le veut tout de suite, mais Insigne ne part pas en janvier : il l’a déjà communiqué

Nord Stream 2 est le chantage au gaz de l’Europe, a confirmé Poutine dans sa déclaration

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.