INFO FRANCE 3. La justice rouvre l'enquête sur le décès en 2015 de trois adolescents dans une explosion à Bas-en-Basset

0
13

Les familles souhaitent toujours avoir des explications sur la présence de produits chimiques dans une maison abandonnée en Haute-Loire. Un an et demi après le classement de l'affaire, une enquête pénale avec "partie civile" pour "homicide involontaire" fut ouverte.

Les familles attendaient depuis des mois pour examiner le dossier. Après un premier classement sans suivi, le tribunal a décidé de rouvrir l'enquête sur le décès dans l'explosion de trois adolescents de Bas-en-Basset (Haute-Loire) en 2015. Une information judiciaire avec constitution d'une partie civile pour "homicides" involontaire "a en effet été prononcé mardi 13 août, selon les informations de France 3.

Le 13 juin 2015, trois adolescents sont décédés dans une maison abandonnée. À l'époque,des bouteilles d’acétone et d’acide chlorhydrique, mais aussi du peroxyde d’hydrogène, d’une quantité suffisante pour obtenir 250 à 800 g de TATP, ont été découvertes sur place. Âgé de 15 ans à l'époque, Robin, le seul survivant de la tragédie, a toujours affirmé devant la justice que le produit explosif avait été retrouvé sur place, sous la forme d'un paquet abandonné contenant de la poudre bleue.

Pour les enquêteurs, ces étudiants, non radicalisés, voulaient simplement jouer aux apprentis chimistes. Mais les familles ont demandé une enquête plus approfondie sur cet explosif "souvent fabriqué et utilisé par des terroristes".

En avril dernier, ces proches ont à nouveau exprimé leurs questions sur les zones d'ombre du cas. "L'enquête semble incomplète car l'origine des produits (acétone, acide chlorhydrique) n'a pas pu être retracée", pensait leur avocat, Gilles-Jean Portejoie, à France 3. "L'absence de sites Web de consultation sur la fabrication d'explosifs (par des adolescents) semble très contradictoire avec l'hypothèse du bureau du procureur"il expliqua.

Gilles-Jean Portejoie, a exprimé sa satisfaction après l'ouverture de cette nouvelle information judiciaire. Une nouvelle équipe d’enquêteurs devrait maintenant se saisir du dossier pour tenter peut-être de lever le voile sur cette explosion fatale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.