Indice de démocratie de l'EIU: Vigilantisme, violence contre les minorités poussent la «démocratie imparfaite» de l'Inde à la 42ème place

Indice de démocratie de l'EIU: Vigilantisme, violence contre
 les minorités poussent la «démocratie imparfaite» de l'Inde à la 42ème place

New Delhi: L’Inde a glissé à la 42ème place sur un index annuel global de démocratie en raison de la «montée des idéologies religieuses conservatrices» et de l’augmentation du vigilantisme et de la violence contre les minorités aussi bien que d’autres voix dissidentes.
Alors que la Norvège est à nouveau en tête de liste, suivie par l’Islande et la Suède, compilées par l’Economist Intelligence Unit (EIU), l’Inde est passée de la 32ème place en 2016 et reste classée parmi les «démocraties imparfaites».
L’indice classe 165 Etats indépendants et deux territoires sur la base de cinq catégories: le processus électoral et le pluralisme, les libertés civiles, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique et la culture politique. La liste a été divisée en quatre grandes catégories: démocratie complète, démocratie imparfaite, régime hybride et régime autoritaire.
Les États-Unis (21e rang), le Japon, l’Italie, la France, Israël, Singapour et Hong Kong ont également été désignés parmi les «démocraties imparfaites».
L’EIU est la division de recherche et d’analyse du géant britannique The Economist Group. Créé en 1946, l’EIU se décrit comme ayant plus de 70 ans d’expérience «pour aider les entreprises, les sociétés financières et les gouvernements à comprendre comment le monde change et comment cela crée des opportunités à saisir et des risques à gérer».
Les trois premières positions sur la liste sont occupées par des pays nordiques – la Norvège, l’Islande et la Suède. La Nouvelle-Zélande se situe au quatrième rang et le Danemark à la cinquième place, tandis que d’autres parmi les dix premiers pays comprennent l’Irlande, le Canada, l’Australie, la Finlande et la Suisse.
Image de représentation. PTI
Seuls les 19 premiers pays ont été classés comme «démocraties complètes», tandis que les régimes hybrides comprennent le Pakistan (110ème), le Bangladesh (92ème), le Népal (94ème) et le Bhoutan (99ème). Les pays dits «autoritaires» comprennent la Chine (139ème), le Myanmar (120ème), la Russie (135ème) et le Vietnam (140ème). La Corée du Nord est classée au plus bas à la 167ème place, tandis que la Syrie est mieux classée à la 166ème place.
La Norvège la mieux classée a obtenu un score global de 9,87 avec des scores parfaits pour le processus électoral et le pluralisme; Participation politique; et culture politique.
Le score global de l’Inde a chuté à 7,23 points, même s’il a obtenu de bons résultats sur le processus électoral et le pluralisme (9,17). Il n’a pas réussi à marquer aussi bien sur quatre autres paramètres – la culture politique, le fonctionnement du gouvernement, la participation politique et les libertés civiles. “La montée des idéologies religieuses conservatrices a également affecté l’Inde, le renforcement des forces hindoues de droite dans un pays par ailleurs laïc a entraîné une montée de l’autodéfense et de la violence contre les communautés minoritaires, en particulier les musulmans et d’autres dissidents”, a ajouté l’EIU. .
Le rapport de 2017 qui a également mesuré l’état de la liberté des médias dans le monde a noté qu’en Inde, les médias sont «partiellement libres». En outre, les journalistes sont exposés au risque de la part du gouvernement, des acteurs militaires et non étatiques et des groupes radicaux, et la menace de la violence a un effet dissuasif sur la couverture médiatique. “L’Inde est aussi devenue un endroit plus dangereux pour les journalistes, notamment l’Etat du Chhattisgarh et l’Etat du Jammu-et-Cachemire, dans le nord du pays, où les médias ont restreint la liberté de la presse, fermé plusieurs journaux et contrôlé l’Internet mobile. ont été assassinés en Inde en 2017, comme l’année précédente “, a-t-il noté.
Dans l’indice de la démocratie de 2017, le score global moyen est passé de 5,52 en 2016 à 5,48 (sur une échelle de 0 à 10). Quelque 89 pays ont enregistré une baisse de leur score total par rapport à 2016. 27 ont enregistré une amélioration. Les 51 autres pays ont stagné, leurs scores étant restés inchangés par rapport à 2016.
Près de la moitié (49,3%) de la population mondiale vit dans une sorte de démocratie, bien que seulement 4,5% d’entre eux vivent dans une «démocratie totale», contre 8,9% en 2015 suite à la rétrogradation des États-Unis. une “démocratie complète” à une “démocratie imparfaite” en 2016. Près d’un tiers de la population mondiale vit sous un régime autoritaire, avec une part importante en Chine, a noté EIU.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.