imagination (et écrans) pour alimenter

0
25

Le coronavirus a vidé les rues, les salles de classe, les théâtres et les téléviseurs. De nombreux programmes ont dû se réadapter et continuer à diffuser depuis leur domicile, avec l’effort supplémentaire que cela implique pour les présentateurs et les techniciens. D’autres ont suivi le plateau, mais sans la chaleur du public, qui les avait accompagnés depuis les tribunes. Alors que les phases d’escalade progressent et que cette “nouvelle normalité” s’installe, certains programmes retrouvent déjà leur format habituel, mais … qu’en est-il du public?

Opération Triomphe, qui est retourné à La 1 ce mercredi après une interruption de deux mois, est un exemple clair de la façon dont les programmes ont dû être réadaptés, en particulier dans le cas de cette spectacle de talents, dans lequel le public joue un rôle très important. Comme l’explique Tinet Rubira, directeur de la société de production Gestmusic, le programme a choisi d’intégrer un public virtuel qui suit les galas en direct de chez lui et interagit avec tout ce qui se passe. «Nous avons profité du service fourni par une plateforme de visioconférence et nous avons développé un logiciel pour gérer les 400 signaux que nous recevons des téléspectateurs. Lors de la retransmission en direct, il y a quatre opérateurs qui gèrent ces signaux, ils sont chargés de commuter les fenêtres qui perdent la connexion, que nous n’avons pas d’écrans vides et qu’il n’y a pas de contenu inapproprié “, déclare le directeur de Gestmusic.

Rubira souligne qu’il y a plus de 300 m² d’écrans sur le plateau et que cette initiative a été très bien accueillie par le public, car lors du premier appel ils ont obtenu près de 9 000 candidatures. “Nous avons vu ce qui se faisait dans le monde et une fois que nous avons résolu les problèmes techniques, nous l’avons proposé à RTVE, qui est toujours prêt à essayer de nouvelles choses dans le domaine numérique et technologique même si elles posent un risque ou une inconnue”, explique le directeur de la société de production.

Infiltrer le public parmi les décors

Espagnol typique, le nouveau concours familial La 1 produit par Shine Iberia, a commencé à enregistrer avec le public sur le plateau avant l’internement, et le reste des livraisons avec un public virtuel sont enregistrées ces jours-ci. Frank Blanco sera le présentateur de ce format, accompagné de Florentino Fernández et Vicky Martín Berrocal, qui dirigera les deux équipes de célébrités qu’ils feront face à différents tests dans lesquels ils devront démontrer leurs connaissances sur la culture et les traditions espagnoles.

Ana Rivas, directrice du divertissement de Shine Iberia et productrice exécutive de l’émission, remarque que “le public a beaucoup de participation car il encourage les candidats et leur pose même des questions”. «Nous avons fait un arrêt de deux mois pour l’internement, puis nous avons commencé à réfléchir à la façon de le faire pour que les célébrités puissent compter sur le soutien du public. Le public virtuel devait s’adapter au paysage, qui sont des monuments de l’Espagne. Depuis ces jours, nous nous sommes habitués à voir des gens sur les balcons, nous avons intégré le public comme s’il était dans ces fenêtres “, explique le producteur exécutif, qui souligne que le concours sera présenté en première en été mais qu’il n’y a toujours pas de Rivas déclare avoir dû consulter cette décision avec RTVE et Talpa, le producteur néerlandais qui a créé le format original, appelé J’aime mon pays, qui a déjà été diffusé dans 38 pays.

Affaires internes, le programme humoristique d’actualité de À Punt, la télévision publique du pays valencien, a été le premier à intégrer une audience virtuelle le 8 avril. Cet espace, produit par El Terrat et Sunrise Pictures, avec Vane Villar et Ramiro Acero en tant que directeurs exécutifs , enregistre le programme depuis chez lui en passant des appels vidéo avec les invités et avec douze écrans d’audience, qui participe activement au programme. «Fin mars, nous avons fait la proposition au technicien et, après deux semaines, nous l’avons déjà commencée. De cette façon, le public peut le voir comme s’il était sur le plateau et c’est un moyen de le garder et de se battre pour lui “, explique Villar, qui assure que la chaîne l’a accepté dès le premier instant. Le spectacle sera délocalisé dans un nouvel emplacement le 10 juin, mais les entretiens avec les invités resteront par vidéoconférence et il n’est pas encore décidé comment le public sera intégré, selon le codirecteur exécutif.

L’audience virtuelle a également été mise en place dans des pays comme la Bulgarie, où sa version de Ton visage me sonne est diffusé avec des danseurs masqués et accompagné d’un public virtuel qui participe aux galas par le biais d’appels vidéo. En France, le programme N’oubliez pas les paroles, de la chaîne France 2, a mixé certaines des options que les espaces télévision évaluent pour les prochains mois. Ainsi, certains spectateurs sont de vraies personnes, portant des masques et gardant une distance de sécurité, d’autres sont simplement des poupées gonflables et, enfin, vous pouvez également voir les visages des spectateurs qui suivent le spectacle de talents de la maison par vidéoconférence.

En attendant de remplir les tribunes

Dans des programmes comme Je tombe maintenant!, d’Antena 3, l’imagination a également dû être utilisée pour se réinventer. Tinet Rubira, le directeur de Gestmusic, qui produit également cet espace, explique que “le public a eu une participation très active” et que “Arturo Valls a beaucoup interagi”. “Dans une première série d’émissions, l’interaction s’est faite à travers des enregistrements de toutes les blagues récurrentes du public, qui font déjà partie du programme. Peu à peu, et suivant toutes les lignes directrices fixées par les autorités sanitaires, le public retourner sur le plateau “, explique Rubira, qui déclare que toutes les décisions sont prises avec Atresmedia.

Ceci est corroboré par José Antonio Antón, directeur adjoint du contenu chez Atresmedia, qui ajoute qu’un Je tombe maintenant! ils ont également récupéré “certains des visages les plus connus du public grâce à un moniteur ou des chiffres estampés afin que le présentateur puisse les saluer”. Antón explique qu’aucun des programmes de la chaîne, tels que Boom! ou le nouveau produit Pasapalabra, est d’avoir un public ces jours-ci et que “comme il peut être incorporé, même s’il est petit, des idées plus créatives émergeront qui peuvent être très amusantes.”

TV3, comme l’explique Elisabet Ventura, directeur de la communication et des relations institutionnelles de la Catalan Audiovisual Media Corporation, ne diffuse aucun de ses programmes au public. Espaces d’actualité Rez-de-chaussée je Questions fréquemment posées sont diffusés à partir des installations habituelles du CCMA avec des stands vides, tandis que Ça se passe il est enregistré à domicile depuis le 16 mars. Ventura explique que “les décisions sur les mesures de prévention qui affectent ces programmes relèvent de la CCMA” et que “l’organe chargé de mettre en œuvre les différents plans de reprise de l’activité est le comité de pilotage”. “Le public sur le plateau se rétablira dès que les conditions pour le faire seront réunies, suivant les instructions des autorités sanitaires et les mesures de prévention correspondantes”, a indiqué le directeur des communications, qui a ajouté qu’il n’avait pas encore prévu le retour. Ainsi, El Terrat, le producteur de Questions fréquemment posées, en tant que minorité absolue, celle de Ça se passe, dépendent des décisions de la chaîne.

Cet enfermement a été un autre test de jusqu’où vont l’imagination et la technologie. Il est maintenant possible d’encourager vos concurrents préférés depuis la maison et d’infiltrer votre émission préférée. De cette façon, jusqu’à ce que la normalité soit complètement rétablie et que les téléspectateurs puissent recharger les décors, le public pourra participer à ces espaces de télévision de la manière la plus active possible sans se déplacer du canapé.

Quand les applaudissements d’un théâtre tombent sur un seul spectateur

le tard, Comment La résistance o Motif tardif, de Movistar + channel # 0 et produit par El Terrat, sont des espaces de télévision qui sont également conçus pour profiter de la présence du public. Le programme présenté par Andreu Buenafuente quitte la maison lundi et revient sur le plateau reformulé: il sera enregistré avec une caravane comme scène, avec des collaborateurs et des invités réguliers mais sans public. Ainsi, il deviendra Motif tardif à la maison être appelé Parc à motifs tardifs. De la même manière, LocoMundo, présenté par le comédien Quequé, revient ce mardi sans la compagnie du public au Théâtre Arlequín de Madrid, où il a emménagé il y a plus de trois mois. Cet espace avait également continué à être enregistré à domicile sous le nom de LocoMundo indoor.

La résistance, el dernier spectacle présenté par David Broncano, a continué à être diffusé pendant l’isolement du Harlequin Theatre, son cadre habituel, mais en réalisant les interviews par visioconférence et sans public. Pendant près d’un mois et demi, comme l’explique Ricardo Castella, directeur du programme, La résistance il est devenu Ce qui compte vraiment, qui était «presque un réalité dans lequel une petite équipe a dû faire une émission de télévision avec pratiquement aucun moyen. “Selon Castilla,” la priorité était de rassembler le moins de personnes possible pour le moins de temps possible “.

La semaine dernière, cet espace a retrouvé son nom d’origine et a commencé à inviter des répondants au théâtre, mais avec une seule personne dans le public. Castilla explique que lorsque les premières mesures de la désescalade leur sont venues, il leur est venu à l’esprit qu’ils pourraient peut-être louer “un supplément pour s’asseoir dans le fauteuil, applaudir et rire”. “Nous avons demandé si quelqu’un était encouragé parmi les spectateurs qui, avant les coronavirus, s’étaient inscrits pour venir en audience”, explique le directeur de l’émission, qui constate qu’ils s’adaptent à la situation en continu depuis le mois de mars et qu’ils espèrent que le programme pourra revenir à la normale dès que possible, tant qu’il est sans danger pour tout le monde. “Dans l’humour, le public est toujours vital. La résistance c’est un programme, mais aussi un spectacle en direct pour les gens qui viennent au théâtre », explique Castella.

https://platform.twitter.com/widgets.js .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.