IMAGES. A Chartres, environ 550 personnes dans la rue pour la grève du 13 janvier

Environ 550 personnes ont manifesté à Chartres ce jeudi 13 janvier 2022. (©IG / ACT CHARTERS)

75 % d’enseignants grévistes dans le premier degré en Eure-et-Loir et une cinquantaine d’écoles fermées dans le département ce jeudi 13 janvier 2022, d’après le syndicat SNUipp-FSU 28, qui manifestait, avec d’autres syndicats cet après-midi à Chartres (Eure-et-Loir).

La manifestation dans la capitale de l’Eure-et-Loir a réuni environ 550 personnes : professeurs, personnels territoriaux et parents d’élèves venus avec leur enfant. Ils dénoncent un protocole sanitaire trop flou à l’école et un « ras le bol » dans la gestion de la crise sanitaire de Covid-19 dans l’Éducation nationale.

« Nos conditions de travail et les conditions dans lesquelles sont scolarisés les élèves se sont détériorées », assure Clémentine Ingold, co-secrétaire de SNUipp-FSU 28. Le syndicat réclame plus de moyens humains et plus de matériel.

Le cortège a défilé dans les rues de Chartres.
Le cortège a défilé dans les rues de Chartres. (©IG / Actual Chartres)

Comment ventiler les écoles lorsque les « fenêtres ne s’ouvrent pas » ?

« Il faut une politique plus ambitieuse, par exemple, la ventilation dans les locaux : dans certaines écoles, on ne peut pas ouvrir les fenêtres correctement », s’indigne l’une des représentantes syndicales. Elle dénonce également la communication du gouvernement autour des nouvelles mesures prises :

C’est notre troisième année sous Covid, dès le départ les mesures ont été annoncées par voie de presse. Dans la fonction publique, nous fonctionnons dans un cadre règlementaire, avec des décrets !

Clémentine IngoldCo-secrétaire du FSU 28

Le « ras le bol » partagé par les parents

UNE Chartres, les parents d’élèves ont largement affiché leur soutien au corps enseignant, comme Claude, père de deux enfants, scolarisés en primaire et au lycée. « Nous sommes submergés, en une semaine, si l’on suit les protocoles, il faudrait faire la queue trois fois en pharmacie pour se procurer des tests, qu’il est bien trop souvent compliqué à trouver », s’insurge l’homme.

Syndicats, enseignants et parents d'élèves ont manifesté à Chartres
Syndicats, enseignants et parents d’élèves ont manifesté à Chartres (©IG / ACT CHARTERS)

Et d’ajouter : « au niveau professionnel, on ne peut pas s’arrêter comme on veut pour aller chercher nos enfants, aller faire des tests et les garder » !

Rassemblement devant la Direction des Services Départementaux de l'Education Nationale en Eure-et-Loir
Rassemblement devant la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale en Eure-et-Loir (©IG / ACT CHARTERS)

.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Chartres dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT