Il n'a rien dit – Algérie patriotique

0
19
Ministre Bedoui

Noureddine Bédoui. PPAgency

Par Mohamed El-Ghazi – Le Premier ministre fraîchement installé est apparu en déphasage complet avec l'urgence dictée par la situation actuelle. Noureddine Bedoui a esquivé la majorité des journalistes. des questions lors de sa conférence, qui a été modérée jeudi matin avec le vice-Premier ministre Ramtane Lamamra.

La situation économique exige davantage de responsabilité, de disponibilité et de contrôle des questions du moment qui concernent le plus haut niveau les Algériens. Trois conditions qui ont échoué dans les déclarations du Premier ministre, collées sur une seule et même réponse aux questions de fond, posées par les nombreux journalistes restaient sur leur faim.

En dépit de l'extrême sensibilité de la situation, Noureddine Bedoui a réitéré dans ses mots son "respect" pour les manifestations et la "disposition" du pouvoir d'associer "toutes les composantes de la société" à la conférence de consensus nationale. Il a toutefois indiqué avec hésitation qu'il ne fallait "aucun complexe" et "prêt à accepter toutes les propositions émanant de la conférence nationale inclusive".

Qui sont les membres du nouveau gouvernement? Combien de temps durera la conférence nationale? Si l'opposition refuse de participer à cette conférence nationale, comment le gouvernement va-t-il les convaincre de participer? Pourquoi le président Bouteflika a-t-il présenté sa candidature et a-t-il ensuite nié avoir voulu renouveler sa lettre au peuple? Que dites-vous aux personnes qui pensent faire partie du système? Toutes ces questions ont été éludées et sont restées sans réponse. Le nouveau Premier ministre, qui semblait mal à l'aise, finit par parler sans rien dire.

Monsieur E.-G.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.