Économie

Il avait empêché l'installation de comptoirs Linky, la justice le condamne

Un Ariégeois, opposant au comptoir Linky, a été condamné à payer des dommages et intérêts à Enedis. Dessin. – XAVIER VILA / SIPA
Gérard Yon envisage un recours éventuel. Cet Ariégeois a été condamné vendredi par le tribunal d'instance civile de Foix à verser 2.783,40 euros à Enedis pour avoir empêché la mise des guichets Linky à Lavelanet.
"C’est une tentative d’intimidation, je suis un alibi", a déclaré le co-fondateur de l’association "Touche pas à mon compteur 09" au micro de France Bleu Occitanie.
L'affaire remonte à avril 2017. Gerard Yon avait posé des plaques d'acier sur les comptoirs de quatre maisons, en accord avec les propriétaires, a-t-il répété devant le tribunal. L'objectif: empêcher l'installation de Linky, le compteur d'électricité "communicant" développé par Enedis.
Le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité français a attaqué le retraité afin d’être indemnisé pour ce que la société considère comme une dégradation. "Ils voulaient faire un cas pour effrayer les gens", juge Gerard Yon.

Post Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.