Home » Hunter Armstrong gagne sa place à Tokyo

Hunter Armstrong gagne sa place à Tokyo

by Nouvelles

Le natif de Dover, Ohio était avant-dernier à mi-parcours, il a passé à la vitesse supérieure dans le dernier droit et a terminé à seulement 0,15 seconde du médaillé d’or de 2016 Ryan Murphy pour la deuxième place de l’épreuve et une place au Tokyo 2021. Jeux olympiques d’été. Crédit : Mackenzie Shanklin | Éditeur de photos

Invictus maneo – qui se traduit par « Je reste invaincu » – sert de devise directrice pour Hunter Armstrong et sa famille.

Le 15 juin, cela avait une autre signification pour le deuxième étudiant de l’Ohio State alors qu’il s’est classé deuxième de la finale du 100 mètres dos aux essais olympiques américains et a frappé son billet pour participer aux Jeux olympiques d’été de 2021 à Tokyo.

Bien qu’Armstrong ait terminé septième du premier et unique virage de l’épreuve, il est passé à la vitesse supérieure dans le dernier tronçon et a terminé à seulement 0,15 seconde du médaillé d’or de 2016 Ryan Murphy.

Quand Armstrong a regardé les résultats finaux à Omaha, Nebraska, il a dit qu’il était un peu surpris.

« Je pensais que j’allais plutôt bien dans les 50 premiers ; tout le monde semble en désaccord. Je pensais que je sortais beaucoup plus vite que moi parce que je n’étais qu’à une demi-longueur du corps de Ryan Murphy, mais tout le monde sur le terrain l’a fait très vite », a déclaré Armstrong. « Je savais que je devais juste revenir. J’ai trouvé un autre équipement sur ces 35 derniers mètres où je n’ai jamais rien ressenti de tel mais je savais que ça allait se terminer jusqu’à l’arrivée.

Arrivé à l’État de l’Ohio après un séjour d’un an en Virginie-Occidentale, le étudiant en deuxième année a suivi un régiment d’entraînement rigoureux pour améliorer sa force.

Debout à 6 pieds 7 pouces et 185 livres, Armstrong a déclaré qu’il n’avait «jamais été un très grand athlète des terres arides» et qu’il avait dû apprendre les bases de la salle de musculation à son arrivée à Columbus.

“Je n’étais pas préparé à ce dans quoi je m’embarquais”, a déclaré Armstrong. «C’était des corrections techniques constantes et j’ai dû apprendre à ne pas me comparer aux autres parce que beaucoup de mes coéquipiers sont beaucoup plus expérimentés dans la salle de musculation. Donc, j’ai dû commencer sur la barre et travailler lentement. Je ne suis toujours pas plus fort que beaucoup d’entre eux mais j’y travaille.

Alors qu’Armstrong se décrit lui-même comme un épanouissant tardif, l’entraîneur-chef associé Matt Bowe a déclaré que le ciel était la limite pour le nageur d’une petite ville.

“Ce qui est génial chez Hunter, autant qu’il a accompli tout au long de sa carrière et maintenant ici à Ohio State, je pense que ce n’est que la pointe de l’iceberg”, a déclaré Bowe.

Au cours de sa première saison à Ohio State, Armstrong a joué un rôle clé dans la troisième place des Buckeyes dans le Big Ten et la septième place aux championnats de la NCAA du 24 au 27 mars.

Armstrong a décroché une deuxième place au 100 mètres dos aux championnats Big Ten, ainsi qu’une troisième et une quatrième place au 100 mètres nage libre et au 50 mètres nage libre, respectivement.

Aux championnats de la NCAA, il s’est classé 13e au 100 mètres dos.

Après la saison de la NCAA et une solide performance aux TYR Pro Swim Series à Indianapolis en mai, Armstrong a marqué des records personnels lors des demi-finales et finales des essais olympiques aux États-Unis pour décrocher son billet pour Tokyo.

Bien qu’il ait nagé de manière compétitive pendant la majeure partie de sa vie, il a fallu du temps à Armstrong pour se consacrer pleinement au sport de la natation – déclarant qu’il s’était pleinement engagé dans ce sport il y a à peine trois ans.

C’était un voyage à Fort Lauderdale, en Floride, en 2018 avec son club – CCS Swim Team – où Armstrong s’est rendu compte qu’il pourrait avoir un avenir dans le sport.

« Tout a commencé parce que je voulais aller à Fort Lauderdale et (Club Coach) Mike [Davidson] m’a dit que si je voulais y aller, je devais m’engager dans le programme et commencer à me présenter à plus de deux entraînements par semaine », a déclaré Armstrong. “Je viens juste de commencer à me présenter et j’ai eu une très bonne rencontre, puis j’ai réalisé qu’il pourrait y avoir quelque chose ici.”

En dehors de la piscine, Armstrong a souligné que sa famille, ses anciens entraîneurs et amis l’avaient soutenu dans son parcours olympique.

Armstrong et son frère Jake ont la devise “Invictus maneo” tatouée sur leurs biceps et le futur olympien a déclaré qu’il l’utilisait pour une motivation supplémentaire dans tous les aspects de la vie.

“Je suis fier de le porter sur mon bras et de l’utiliser comme devise pour continuer”, a déclaré Armstrong.

Alors qu’Armstrong se prépare à partir pour l’entraînement olympique américain à Hawaï le 27 juin, il a déclaré qu’il ressentait un mélange de nerfs et d’excitation pour les entraînements à venir.

À Hawaï et à Tokyo, Armstrong travaillera en étroite collaboration avec Murphy – quelqu’un qu’il a idolâtré tout au long de sa carrière de nageur.

“Je suis ravi de travailler aux côtés de Ryan Murphy, c’est l’un des gars les plus gentils que j’ai rencontrés lors de la compétition”, a déclaré Armstrong. « J’ai évidemment beaucoup à apprendre de Ryan Murphy, je veux dire qu’il est le détenteur du record du monde. Si je veux avoir autant de succès que lui, alors je dois travailler avec lui.

À l’approche des Jeux olympiques d’été de Tokyo en 2021, Armstrong a déclaré qu’il avait un objectif pour son séjour au Japon : se tenir aux côtés de Murphy sur le podium avec une médaille suspendue à son cou.

“Les États-Unis ont une histoire incroyable de 100 mètres dos et je veux en faire partie”, a déclaré Armstrong. “J’espère que nous pourrons 1-2, 1-3 ça. Quel que soit le résultat, je veux partager le podium avec Ryan Murphy. »

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.