Nouvelles Du Monde

Guerre au Moyen-Orient : après une frappe militaire contre les Houthis : les milices menacent d’escalade

Guerre au Moyen-Orient : après une frappe militaire contre les Houthis : les milices menacent d’escalade

2024-02-04 07:23:36

Sur fond de guerre à Gaza, les États-Unis intensifient leur pression contre les milices pro-iraniennes au Moyen-Orient. Avec les forces armées britanniques, l’US Air Force a de nouveau attaqué des positions dimanche soir. Houthi au Yémen. Avec le soutien d’autres pays, 36 cibles réparties sur 13 sites ont été attaquées, a déclaré le ministère américain de la Défense à Washington. La veille, les Américains avaient mené de vastes frappes aériennes contre des milices en Irak et en Syrie, alliées de l’Iran comme les Houthis, et avaient récemment tué trois soldats américains lors d’une frappe de drone en Jordanie. À l’instigation de la Russie, le Conseil de sécurité mondial devrait se pencher lundi sur les frappes de représailles. Moscou accuse Washington de vouloir délibérément aggraver le conflit au Moyen-Orient.

Les Houthis : répondront à l’escalade par l’escalade

Les milices agissent en solidarité avec le mouvement islamiste Hamas, qui combat dans la bande de Gaza contre l’armée de l’allié américain Israël. Depuis le début de la guerre à Gaza il y a près de quatre mois, les Houthis au Yémen ont ciblé à plusieurs reprises des navires marchands ayant des liens présumés avec Israël dans la mer Rouge. L’objectif déclaré des États-Unis et de leurs alliés est d’affaiblir les capacités militaires des Houthis et ainsi de protéger la route maritime importante pour le commerce mondial. La nouvelle frappe ne constitue pas une escalade, a déclaré le ministre britannique de la Défense, Grant Shapps. Les vies innocentes devraient plutôt être protégées et la liberté de navigation préservée.

Lire aussi  Voiture électrique de 27 000 $ avec garantie à vie en vente PHOTOS

Les Houthis souhaitent toutefois poursuivre leurs attaques en mer Rouge. Les attentats à la bombe « ne changeront pas notre position », a déclaré Mohammed al-Boukhaiti, membre du bureau politique du mouvement militant Houthi. “Nous répondrons à l’escalade par l’escalade.” Pendant ce temps, les forces américaines ont de nouveau tiré dimanche matin sur un missile anti-navire Houthi. Le Commandement central américain annoncé sur la plateforme

La pression augmente sur le Premier ministre israélien Netanyahu

Pendant ce temps, des milliers de personnes ont manifesté en Israël pour accroître la pression sur le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu afin qu’il libère les otages. bande de Gaza faire. Les plus de 130 otages sont détenus par le Hamas depuis maintenant 120 jours. Netanyahu est accusé de donner la priorité aux efforts visant à libérer les otages pour sa propre survie politique. Netanyahu gouverne avec des partis religieux d’extrême droite. Ses dirigeants menacent de briser la coalition gouvernementale si Netanyahu fait des concessions au Hamas.

Lire aussi  Imran Khan demande une enquête transparente sur les incidents du 9 mai.

Le Hamas veut bientôt commenter un éventuel cessez-le-feu

Un des intermédiaires Etats-UnisUne proposition récemment négociée à Paris par l’Egypte et le Qatar visant à échelonner la libération des otages en échange d’un cessez-le-feu plus long et de la libération des prisonniers palestiniens aurait été acceptée par les négociateurs israéliens. Le projet de cadre est désormais à la disposition du Hamas pour adoption. Le projet est actuellement encore en discussion et annoncera « bientôt » sa propre position à ce sujet, a déclaré dimanche soir Osama Hamdan, un représentant de la direction politique du Hamas en exil à Beyrouth, à l’agence de presse allemande. Sans cessez-le-feu, il n’y aura pas de libération d’otages, a ajouté Hamdan.

Le Hamas et d’autres groupes extrémistes ont pris le contrôle du sud le 7 octobre d’Israël a tendu une embuscade, tué 1 200 personnes et enlevé environ 250 otages. Israël a répondu au pire massacre de son histoire par des frappes aériennes massives et une offensive terrestre dans la bande de Gaza. Lors du seul cessez-le-feu en vigueur en novembre, 105 otages ont été échangés contre 240 prisonniers palestiniens des prisons israéliennes. Actuellement, 136 otages sont détenus dans la zone côtière de la Méditerranée. Israël suppose que près de 30 d’entre eux ne sont plus en vie.

Ce qui sera important dimanche

La succession rapide d’opérations militaires menées par les États-Unis et leurs partenaires contre les milices pro-iraniennes tient le monde en haleine. Pendant ce temps, les États-Unis et d’autres États médiateurs attendent toujours une déclaration du Hamas islamiste sur la dernière proposition d’un nouveau cessez-le-feu et de la libération des otages dans la bande de Gaza. Parallèlement, le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné est en Jordanie dans le cadre de son voyage au Moyen-Orient.

Lire aussi  L'héritage de Kissinger se répercute toujours sur l'Asie

© dpa-infocom, dpa:240204-99-863209/3



#Guerre #MoyenOrient #après #une #frappe #militaire #contre #les #Houthis #les #milices #menacent #descalade
1707021283

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT