Global 2018: 11 personnes toujours en détention après des violences sur les Champs-Elysées

Global 2018: 11 personnes toujours en détention après des violences sur les Champs-Elysées

FOOTBALL – La longue journée de célébration de la victoire lundi a été marquée par des faits de vol ou de violence, notamment sur les Champs-Elysées où des joueurs ont été acclamés dans l'après-midi par des centaines de milliers de personnes, mais aussi le soir devant l'hôtel parisien Le Crillon où de nombreux supporters ont espéré en vain l'arrivée de leurs idoles.2018-07-17T23: 54: 24.582Z – La rédaction de LCIOnze était encore en garde à vue mardi soir pour des incidents survenus lundi à l'occasion du retour triomphal des joueurs de l'équipe de France de football dans la capitale, nous a appris le procureur de Paris.

Cette longue journée de célébration du titre remporté dimanche en Russie contre la Croatie (4-2) a été ponctuée de nouveaux incidents. Les faits ont eu lieu principalement sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris. 22 personnes, dont sept mineurs, ont été placées en garde à vue lundi. Une mesure étendue mardi soir pour onze d'entre eux, y compris un mineur, a déclaré la parole.

Parmi les autres majors arrêtées lundi, quatre ont été libérées sans être poursuivies et une a été traduite en justice. En ce qui concerne les mineurs, deux ont été traduits en justice, trois autres ont été convoqués devant le juge des mineurs et un sixième a été libéré.Bouteilles jetées sur la policeRetour de Russie lundi, les joueurs ont descendu les Champs-Elysées où des centaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées avant d'être reçu à l'Elysée. L'information avait circulé toute la journée sur rendez-vous le soir à Crillon, et des milliers de partisans s'étaient rassemblés devant le palais situé place de la Concorde dans l'espoir de voir leurs idoles. Exaspérés par l'attente et déçus, les supporters ont alors laissé éclater leur colère. Parmi eux, certains ont jeté des bouteilles à la police, qui a ensuite évacué l'endroit. Dimanche soir, déjà, lors des festivités liées à la finale victorieuse, 57 personnes dont 13 mineurs avaient été mises en garde. vu pour des incidents tels que la violence, le vol, dégradant ou insultant la police. Onze majors ont déjà été traduites en justice lundi et six d'entre elles ont comparu mardi devant le tribunal pénal en comparution immédiate. Les éditeurs de LCIM sont mis à jour:
Créé:.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.