Gilets jaunes: les appels au calme se multiplient

Les appels au calme et à la responsabilité se multiplient dans de nombreuses sphères de la société. Dans le climat de tension qui fait craindre un regain de violence lors des manifestations du Gilet jaune, prévues samedi, certains ont entendu cet "appel au calme clair et explicite" lancé mercredi par le président de la République et jeudi par le Premier ministre. Le ministre des Sénateurs, LR Bruno Retailleau, a appelé le gouvernement à "briser les brèches", le groupe socialiste lance un "appel à la responsabilité" et la présidente du rallye national, Marine Le Pen, souhaite "Manifestations pacifiques". L'ancien président François Hollande appelle "le refus de toutes les formes de violence". Muriel Robin: "Colère oui, violence non" L'actrice Muriel Robin, qui a apporté son soutien aux gilets jaunes, s'éloigne des débordements. "Même si je comprends la colère des gilets jaunes, je demande le calme pour samedi. Colère oui, violence, non! Elle a posté sur son compte twitter. Elle ajoute:" Je porte des gilets jaunes. Je trouve les mesures prises indécentes, qui ont heureusement été reportées. Mais que va-t-il se passer dans six mois? Je pense qu’il appartient aux nantis de le prendre et je sais que je me pose beaucoup de questions sur l’humanité des politiciens. Je suis avec toi. Courage! "Olivier Faure:" Gilets jaunes, refusez la violence "" Les gilets jaunes ne laissent pas votre mouvement se salir, n'acceptez pas de confisquer votre colère, conseille le premier secrétaire du Parti socialiste. Il est vrai que l'obstination du pouvoir à ne pas créer les conditions d'un dialogue sincère se limite à l'irresponsabilité. C’est vrai, les premiers revers sont creux pour ceux qui ont vu les cadeaux s’accumuler chez les ultra-riches, alors qu’on leur demandait toujours plus de sacrifices. Mais rien ne justifie la violence dans une démocratie. Votre force est le soutien massif du peuple. C'est à vous parce que votre combat est juste. Ne donnez pas d'arguments à vos adversaires. Ils vont jouer sur la peur du chaos. Ils caricatureront vos mobilisations. Ils vont vous faire des putschistes. Samedi, refusez la violence de ceux qui utilisent votre mouvement pour affaiblir la République. Déclaration commune de sept syndicats: "Le dialogue et l'écoute doivent trouver leur place" Les sept principaux syndicats ont signé jeudi un texte commun dans lequel ils "dénoncent toute forme de violence dans l'expression des revendications. Le dialogue et l'écoute doivent trouver leur place dans notre pays" . Les signataires sont CFDT, CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, UNSA et FSU. Le syndicat Solidaires s'est dissocié de cette déclaration commune. Guillermo Durand: "Une haine contre Macron" Le journaliste Guillaume Durand a également lancé un "appel au calme, à l'urgence". Dans un tweet, il déclare: "Une haine contre Macron. Quoi que l'on pense, ce fût le dernier rempart contre le FN. Cet homme voulait sincèrement transformer le pays. Nous sommes confrontés à une détresse enveloppée de jalousies destructrices. avec un couteau. Une haine contre Macron. Quoi que l’on pense, c’était le dernier rempart contre le FN. Cet homme voulait sincèrement transformer le pays. Nous sommes confrontés à des angoisses enveloppées de jalousies destructrices. Durand (@guillaum_durand) 5 décembre 2018D'autres acteurs du débat public, des personnalités de la scène culturelle, des médecins, des associations de parents d'élèves en tant que particuliers, via des réseaux sociaux, exigent également des rassemblements pacifiques pour éviter un autre samedi de chaos. LIRE AUSSI> Martin Hirsch: "L'abbé Pierre appelé à secouer le pouvoir par des mots et non par des coups"
Les religieux aussi, comme l'archevêque de Lille, Mgr Laurent Ulrich, pour qui "l'apaisement est la première urgence". Il nous invite également à faire cette prière: "Seigneur, donne à notre pays de rechercher les voies de la justice et de la fraternité. À ceux qui exercent les plus hautes responsabilités, du courage et du discernement"

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.