#GeenDorHout: “ Il ne s’agit pas d’un groupe à risque anonyme, mais de personnes ”

Jacquie a plusieurs maladies chroniques, y compris la bronchite chronique. Cela la rend très vulnérable au virus corona. Avec son action, elle veut donner un visage à ceux qui sont vulnérables à la couronne, dit-elle au NOS. “Vous ne parlez pas d’un groupe à risque anonyme, mais de personnes.”

Discussion sur les personnes vulnérables

Le terme «bois sec» était auparavant utilisé par la chroniqueuse et faiseuse d’opinion Marianne Zwagerman. À propos de l’âge moyen élevé des victimes corona elle a tweeté en avril: “L’émotion doit vraiment sortir du #coronadebat. Le bois sec est coupé, peut-être quelques mois plus tôt que sans virus. Est-ce que tout le monde encore dans la fleur de l’âge doit tout sacrifier pour ça?”

La raison immédiate de l’action de Jacquie était une pièce soumise par l’épidémiologiste Sander Borgsteede, hier à Trouw. “Voulons-nous continuer à protéger les plus faibles jusqu’à ce qu’un vaccin soit disponible, ou sommes-nous prêts à accepter que les personnes plus faibles et âgées meurent plus tôt”, a-t-il écrit.

«J’ai lu beaucoup de ces types de déclarations dans des articles ces derniers mois et entendu à la télévision», dit Jacquie. “S’il n’y avait que deux articles de Marianne Zwagerman, je n’aurais pas commencé ça.”

Aussi les jeunes dans les groupes à risque

Elle souligne que non seulement les personnes âgées sont vulnérables au virus et que des personnes en bonne santé en meurent parfois ou ont des plaintes chroniques. «Ils parlent aussi de moi et de mes amis, dont beaucoup sont à risque. Ce sont tous des jeunes. Quand les gens disent que mes amis sont autorisés à mourir, je trouve cela difficile.

Jacquie entend aussi parfois dire que les personnes handicapées doivent se protéger. “Mais ça ne marche pas comme ça. Je ne peux pas rester quelques années. Je dois aller à l’hôpital régulièrement et ensuite je dois prendre les transports en commun. Ce n’est pas possible dans une société qui ne m’entraîne pas Compte.”

Parmi les messages des personnes qui ont répondu à son appel sur Twitter, il y a des histoires de personnes qui ont surmonté une maladie ou qui se sont remises d’un accident grave. Les gens qui disent ne pas être sortis depuis mars à cause de maux, ou qui n’osent aller à la plage tôt le matin, rapportent.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.