France Télévisions arrête de vendre ses séries à Netflix

Paris – France Télévisions prévoit de ne plus vendre ses séries à Netflix, a déclaré dimanche le président de France Télévisions Delphine Ernotte, sur Europe 1, de réserver l’exclusivité à la future plate-forme Salto, commune à France TV, TF1 et M6.

Interrogé sur son désir de ne pas vendre la série Netflix produite par son groupe, comme "Dix pour cent" actuellement disponible auprès du géant américain, Delphine Ernotte a répondu: "Absolument". "Regardez ce que fait Disney aux Etats-Unis. Avant qu’ils aient des accords avec Netflix, ils les ont juste cassés car ils réalisent qu’ils vont disparaître derrière Netflix s’ils ne contrôlent pas leurs produits", at-elle déclaré. at-elle argumenté. "Si on veut garder une fiction française forte et une fiction européenne, il faut que les acteurs qui concourent, les créateurs, les producteurs, les distributeurs que nous contrôlons la distribution", a-t-elle encore justifié. "Il ne peut pas rester comme ça, il est essentiel que les acteurs français conservent l'exclusivité de leur production et maîtrisent la vie des œuvres", a-t-elle ajouté. Une "exclusivité" que Delphine Ernotte entend voir se concrétiser avec la création de Salto, qui vise à devenir "la première plateforme numérique" commune à France TV, TF1 et M6. Pour concurrencer Netflix, qui compte désormais environ 3,5 millions d’abonnés en France, Salto devra "exposer un catalogue beaucoup plus important que ce que nous sommes en mesure d’exposer aujourd’hui", at-elle déclaré. déclaré. Annoncée mi-juin, Salto n'a pas encore de date de lancement officielle, bien qu'elle ait été validée par l'Autorité de la concurrence, selon Delphine Ernotte qui l'a ajouté pour "prix (abonnement), tout n'est pas encore bloqué". ; Le patron de France Télé, qui a assuré que "les comptes seront toujours en équilibre pour l'année 2018", a également annoncé la prochaine diffusion de plusieurs fictions présentées au festival de La Rochelle, "œuvres patrimoniales, sur Victor Hugo et Molière, et anticipation avec la mini-série + Philharmonia + "

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.