Football: Löw après la faillite aux Pays-Bas sous pression

| Temps de lecture: 4 minutes

Nations League: l'équipe DFB perd contre les Pays-Bas Nations League: l'équipe DFB perd contre les Pays-Bas

Nations League: l'équipe DFB perd contre les Pays-Bas

Source: SID

L’équipe nationale allemande de football a de nouveau alimenté les discussions sur l’entraîneur Joachim Löw par une défaite embarrassante dans le duel Prestige de la victoire aux Pays-Bas. Le quadruple champion du monde a concédé à Amsterdam une défaite de 0-3 (0-1). C'était la plus grande défaite de tous les temps contre Oranje, qui a été repositionnée après une participation manquée à la EM et à la Coupe du monde avec le nouveau gestionnaire de fonds Ronald Koeman.

Virgil van Dijk (30ème), Memphis Depay (87ème) et Georginio Wijnaldum (90ème + 2) ont fabriqué les Pays-Bas. première victoire parfaite dans la nouvelle Ligue des Nations, ce qui a permis à l’Allemagne de remporter le titre de champion du monde en 1988 dans le Groupe 1 de la A-League, de la dépasser et de chuter à la dernière place. Si l’équipe allemande mardi (20h45 / ARD) à Saint-Denis contre la championne du monde, France, ne remporte pas sa première victoire dans la compétition, la menace de relégation du Groupe B, qui serait le prochain point bas du football allemand Désastre et conséquences de la Coupe du monde. Afin de marquer des points à Paris, l’équipe allemande, qui a remporté son dernier titre aux Pays-Bas en 1996 et qui perd maintenant pour la première fois depuis 2002 contre les voisins, doit encore augmenter énormément.

Le Johan Cruyff Arena allemand, à guichets fermés, a connu de légères difficultés de démarrage après un quart d'heure de jeu, mais apparemment sous contrôle. À la 15e minute, Timo Werner a offert la première bonne occasion aux invités, dans laquelle le puissant Joshua Kimmich a encore joué devant les quatre derniers à la place de son rôle au Bayern Munich.

Trois minutes plus tard, Thomas Müller retrouvait son maître au gardien de but d'Oranje, Jasper Cillessen. Peu de temps après, le gardien du FC Barcelona tirait également sur un tir moins dangereux de Mark Uth.

Au bout d'une demi-heure, les invités étaient pris au froid. Le capitaine van Dijk a profité d'une confusion totale dans la zone arrière allemande après que Ryan Babel ait frappé juste en dessous du fond de la barre après un corner. Le capitaine de la DFB, Manuel Neuer, avait l'air tout sauf bon dans cette scène, il s'était mal jugé au coin. Mais aussi Mats Hummels et Jonas Hector n’ont pas l’air attrayant dans cette scène.

En général, la défense allemande était vulnérable au moindre vent contraire. Parmi les professionnels du Bayern, une incertitude générale a été ressentie. Mais le vainqueur de la Ligue des champions, Toni Kroos, a également déçu.

L’Elftal sentait l’air du matin après l’avance et avait été remporté par Babel, bloqué à la dernière seconde par Matthias Ginter, Georginio Wijnaldum et Depay, qui représentaient encore trois excellentes occasions d’ici la pause. Müller offrait une chance d'égaliser.

Même après la pause, la sélection de la DFB, qui a été accompagnée par les mêmes personnes au deuxième tour, a été durement entraînée par les Néerlandais de plus en plus courageux. Denzel Dumfries, l'un des deux nouveaux venus dans la formation de départ des hôtes, a marqué le 2-0 sur le pied peu de temps après la pause. Neuer dévia sa balle déviée mais resta dans le coin. Bien que Hummels et Werner aient provoqué une autre agitation dans la surface de réparation de l'équipe néerlandaise, ce n'était pas si dangereux pour les hôtes.

Seulement à la 57e minute, Leroy Sane, remplaçant de Thomas Müller, a eu une excellente occasion d'égaliser à la 65e minute. Emre peut remplacer Julian Draxler a également apporté une brise fraîche – mais avant le 0: 2 puis la perte de balle décisive.

Le sélectionneur national avait déjà surpris sa formation. L'attaquant Mark Uth, qui ne s'est pas encore rencontré cette saison pour son nouveau club, Schalke 04, est entré dans les livres d'histoire en tant que 100e débutant de l'ère Löw, et le nouveau nominé, Can, a également rejoint le onze de départ.

À Marco Reus, Kai Havertz, Antonio Rüdiger et Leon Goretzka ont annulé quatre derniers professionnels. Les annulations de Loew en raison de blessures ont également été annulées. Ilkay Gundogan et Nils Petersen n’avaient même pas été nommés en raison de leurs blessures.

Uth fait de son mieux, change d'attaque encore et encore avec Müller et Werner les positions. Mais comme avec la Coupe du Monde en Russie manquait d’affirmation de soi. Une autre lacune de l'équipe allemande était encore une fois la défense centrale avec Hummels et Jerome Boateng, qui s'est avéré être à nouveau le talon d'Achille.

,

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.