File d’attente dans les salons de coiffure alors que la France facilite le verrouillage du coronavirus

| |

Par Yonathan Van der Voort

PARIS (Reuters) – Les gens désireux de se faire couper les cheveux faisaient la queue devant les salons de coiffure et les grands magasins vendant des cadeaux et des décorations de Noël étaient occupés samedi alors que la France avait partiellement rouvert après un verrouillage d’un mois.

Les magasins vendant des produits non essentiels tels que des chaussures, des vêtements et des jouets ont rouvert dans le premier assouplissement d’un verrouillage national qui a commencé le 30 octobre et restera en place jusqu’au 15 décembre. Les bars et les restaurants restent fermés jusqu’au 20 janvier.

“Aujourd’hui, nous avons des gens qui attendaient depuis des semaines tandis que d’autres viennent maintenant pour qu’ils aient l’air bien pour Noël, car on ne sait jamais ce qui se passera ensuite”, a déclaré à Reuters Remi Thor, un coiffeur du centre de Paris.

Un coiffeur de J-Coiffeur dans l’ouest de Paris a déclaré que malgré son système de réservation en ligne, les gens se présentaient de toute façon sans réservation et faisaient la queue à l’extérieur.

“Selon les règles actuelles, ils ne peuvent pas attendre à l’intérieur”, a-t-il déclaré.

Comme condition de réouverture, le gouvernement a réduit le nombre de personnes autorisées dans les magasins, un défi pour les petits points de vente.

Au Printemps – dont les 19 grands magasins de luxe ont une superficie combinée de 180000 mètres carrés – le directeur du magasin phare du boulevard Haussmann à Paris, Pierre Pelarrey, a déclaré que le magasin suivait de près la fréquentation.

“Nous calculons le trafic en temps réel pour nous assurer de respecter la limite du nombre à l’intérieur”, a-t-il déclaré à Reuters.

De nombreux propriétaires de petites entreprises se sont plaints qu’il était difficile de fonctionner selon les nouvelles règles et ont déclaré que le trafic était lent car les clients reportaient leurs achats au Black Friday, qui a été retardé d’une semaine jusqu’au 4 décembre.

Le maire adjoint de Paris, Emmanuel Grégoire, a déclaré à la radio franceinfo que la maire, Anne Hidalgo, s’entretiendrait avec les organisations de vente au détail pour leur permettre d’ouvrir le dimanche pour rattraper les pertes de ventes.

“2020 sera une année catastrophique pour tout le monde, mais pour limiter les dégâts, décembre sera crucial”, a-t-il déclaré.

Le gouvernement a déjà autorisé les magasins à ouvrir jusqu’à 21 heures afin qu’ils puissent recevoir plus de clients malgré les limites de surface.

À l’hôpital Pasteur de la ville méditerranéenne de Nice, dont l’unité de soins intensifs double sa capacité de lit normale à cause du COVID-19, la responsable des soins intensifs, Carole Ichai, a déclaré qu’elle espérait que les gens seraient responsables.

“J’espère que nous ne regretterons pas cette ouverture. Les commerçants font un effort, maintenant chacun doit prendre sa responsabilité civile au sérieux”, a-t-elle déclaré.

(Reportage de Geert De Clercq, Gilles Guillame et Yonathan Van der Voort à Paris et Eric Gaillard à Nice; Écriture de Geert De Clercq; Édité par Frances Kerry)

Previous

Trump déforme le rôle militaire dans les vaccins

Le joueur de Demon’s Souls découvre l’audio du micro des enregistrements de la PS5 alors qu’il capture le gameplay du Trophy via son propre clip de tuer un boss entraînant.

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.