Home » Factures, voici le décret pour limiter l’augmentation de l’électricité et du gaz (qui vaut 3 milliards) – Corriere.it

Factures, voici le décret pour limiter l’augmentation de l’électricité et du gaz (qui vaut 3 milliards) – Corriere.it

by Nouvelles

Après des jours d’attente et d’indiscrétions, le gouvernement a décidé quelles seront les mesures pour limiter les maxi augmentations des factures d’électricité et de gaz. Les cabinet a approuvé le décret d’une valeur de plus de trois milliards, qui, comme annoncé précédemment par le Premier ministre Mario Draghi, prévoit la réduction (temporaire) de certaines charges du système et l’augmentation du nombre de familles bénéficiant de primes.

Les mesures : le bonus et la baisse de la TVA

Les mesures se répartissent comme suit : deux milliards sont destinés à réduire les coûts du système général, 450 millions sont les ressources pour bonus social pour les familles les plus faibles. L’T.V.A. sur l’approvisionnement en gaz à usage civil et industriel sera abaissé à 5 %. La perte de revenus partiellement compensée par l’utilisation d’une partie, égale à 700 millions, du produit des enchères de quotas d’émission de CO2. De plus, le transfert au Argent pour services énergétiques et environnementaux, d’ici au 15 décembre 2021, de ressources supplémentaires égales à 500 millions d’o et la suppression des tarifs relatifs aux redevances du système général appliquées aux utilisateurs domestiques et aux utilisateurs non domestiques basse tension, pour les autres usages, avec une puissance disponible jusqu’à 16,5 kW . À cette fin, des ressources supplémentaires de 800 millions d’euros sont transférées au Fonds pour l’énergie et les services environnementaux d’ici le 15 décembre 2021.


Augmentations supprimées pour 3 millions de personnes

Le Conseil des ministres – écrit-il Palais Chigi – a approuvé un décret-loi pour contenir les effets des hausses de prix dans le secteur de l’électricité et du gaz au quatrième trimestre 2021. Les nouvelles mesures visent à bénéficier aux plus de 3 millions de personnes qui bénéficient du bonus énergie : les ménages qui ont un Isee inférieur à 8 265 euros par an ; familles nombreuses (Je vois 20 000 euros par an avec au moins 4 enfants); les salariés ou la pension de citoyenneté; utilisateurs dans des conditions de santé graves. Pour eux, les effets de la future augmentation de la facture ont tendance à être éliminés, explique Palazzo Chigi. Pour environ 6 millions de très petites et petites entreprises avec des utilisateurs basse tension pour 26 millions d’utilisateurs domestiques jusqu’à 16,5 kw, les tarifs relatifs aux charges générales du système seront mis à zéro. Quant au gaz pour environ 2,5 millions de personnes qui bénéficient de « Bonus social gaz » les effets de l’augmentation attendue de la facture tendent à s’effacer. Pour tous les autres utilisateurs, la TVA devrait désormais être de 10 et 22% selon la consommation, portée à 5%.

Intervention ponctuelle

L’intervention fait suite à celle de 1,2 milliard qui a eu lieu fin juin pour limiter aussi à cette occasion une double augmentation des factures pour le troisième trimestre, mais alors le gouvernement avait pris le terrain dans les derniers jours possibles, alors que cette fois il a fallu action une semaine plus tôt que la date limite du 30 septembre, jour où leAuteur Arera doit établir les nouveaux tarifs qui entrent en vigueur le 1er octobre et sont valables jusqu’au 31 décembre.

Le risque a augmenté de 40%

En l’absence d’intervention du gouvernement – a déclaré le Premier ministre, Mario Draghi lors des travaux de l’assemblée nationale de la Confindustria – au prochain trimestre, le prix de l’électricité pourrait augmenter de 40 pour cent et celui du gaz de 30 pour cent, confirmant ce a déclaré il y a dix jours le ministre de la Transition écologique Roberto Cingolani donnant pour la première fois la mesure de ce que l’augmentation du prix des biens énergétiques et en particulier du gaz pourrait signifier pour les poches des Italiens. Pour cette raison – a ajouté Draghi – nous avons décidé de supprimer pour le dernier trimestre de l’année les frais du système de gaz pour tout le monde, et ceux d’électricité pour les familles et les petites entreprises. Le gouvernement est occupé à dessiner stratégies à long terme pour réduire nos vulnérabilités.

Énergie, Draghi : nous avons besoin d’une action structurelle européenne

Pour le problème du coût de l’énergie Draghi espère une approche sur une base européenne, comme cela s’est produit avec l’achat de vaccins contre le Covid. Des actions plus structurelles sont également nécessaires au niveau européen – a déclaré le président du Conseil des ministres – pour diversifier les sources d’énergie et renforcer le pouvoir de négociation des pays acheteurs. Cette hypothèse a été avancée par le président de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors du dernier sommet d’Athènes, dans lequel il a déclaré « que dans l’ensemble, nous avons montré que nous avons le pouvoir en tant qu’acheteurs dans le histoire de vaccins et après les incertitudes initiales, les choses se sont très bien passées. Pourquoi ne pensons-nous pas à faire quelque chose de ce type sur le front de l’approvisionnement en gaz naturel, par exemple, ou d’autres matières premières ? ». une idée que je trouve très intéressante et que nous explorerons avec la Commission.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.