Facebook rejoint un champ bondé dans la course pour construire le « métaverse ». Nous avons tous un intérêt dans le résultat.

| |

Les milliardaires de la technologie sont un lot excentrique. Certains tentent de construire un monde imaginé dans des visions utopiques du futur, comme “Star Trek”. D’autres, comme le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, aimeraient que nous passions le plus de temps possible ici sur terre, dans ce qu’ils appellent un « métavers ». Facebook, qui s’est rebaptisé Meta Platforms jeudi – simplement « Meta » en abrégé – est vraiment à fond sur le concept. C’est comme si Goldman Sachs se rebaptisait Crypto.

Le terme « métavers » est emprunté à des pierres de touche de science-fiction comme « Snow Crash » et « Ready Player One », dans lesquelles les personnages gardent leur visage fermement planté devant un type d’écran ou un autre, ignorant la réalité physique et investissant toujours plus de leur temps, de leur attention et de leur argent dans des mondes virtuels contrôlés par des monopoles technologiques mondiaux.

.

Previous

Arnold Schwarzenegger marque les dirigeants qui privilégient l’argent liquide au climat « stupide ou menteur »

Les autorités sanitaires brésiliennes reçoivent des menaces de mort pour la vaccination des enfants

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.