nouvelles (1)

Newsletter

Fabregas à Côme, la conférence de présentation

L’ancien milieu de terrain de Barcelone et d’Arsenal est arrivé à Sinigaglia, submergé par l’enthousiasme des supporters, il s’est adressé à la conférence de présentation

Cesc Fabregas est arrivé à Côme, où il a répondu aux questions des journalistes présents à l’hôtel Hilton. Voici ses déclarations.

La conférence

“J’arrive ici avec la même ambition que toujours, je veux jouer, je veux gagner et amener Côme en Serie A. J’ai encore beaucoup à faire dans le football, j’ai beaucoup d’ambition” tels sont les premiers mots de Fabregas de l’hôtel Hilton.

Sur les raisons pour lesquelles il a accepté l’offre de Côme : “Pour de nombreuses raisons, c’était la première fois que j’expirais, je voulais une expérience qui pourrait m’impliquer et m’exciter, Côme a un projet à long terme et c’était exactement ce que je voulais, le merci à Dennis Wise qui m’a fait saisir cette opportunité”.

Sur la façon dont vous définiriez ce défi : “Le prochain défi est toujours le plus important. Les deux prochaines années de ma vie seront entièrement consacrées à Côme, à la fois sur et en dehors du terrain, ce qui compte pour moi, c’est la croissance de cette ville “.

Sur son état de forme : “Aujourd’hui ce n’est que le premier jour, je dois encore en parler avec le coach, je vais bien et je suis là pour me préparer au mieux, j’ai hâte de commencer et atteindre la forme physique idéale”.

Sur le défi avec Buffon, champion du monde comme lui : “Je suis content de le retrouver sur le terrain, je lui ai déjà marqué deux buts par le passé, pourquoi ne pas lui en donner un troisième… (rires)… Le fait qu’il y ait deux champions du monde montre que la Serie B est d’un haut niveau”.

Sur pourquoi il a choisi de rester en Europe : “Mls n’était pas dans mes plans, je voulais rester en Europe, où le niveau est plus élevé, l’argent n’est pas un élément important pour moi maintenant”.

Sur l’entraîneur et le trophée auquel il est le plus attaché : “Une question difficile… J’essaie de faire ressortir le meilleur de chaque entraîneur et j’ai le plus grand respect pour tout le monde. J’ai eu beaucoup de chance, j’ai travaillé avec des techniciens extraordinaires , avec quelqu’un je suis toujours ami avec d’autres il y a plus de distance, mais j’ai une grande estime pour tout le monde. Les trophées sont tous spéciaux, car il faut faire des efforts et des efforts pour les obtenir, le plus important est peut-être la Coupe du monde avec l’Espagne , mais j’espère gagner plus ” .

Au niveau de la Serie B l’an prochain et des ambitions de l’équipe : “Je savais que l’équipe serait compétitive, de nouvelles recrues sont arrivées, je me considère comme un gagnant et je suis là pour faire de mon mieux.”

Sur la saison dernière à Monaco : “Certainement frustrant, ça a été une année difficile, mais je n’ai aucun contrôle sur ce genre de choses comme les blessures ou les facteurs d’entreprise. Mais le passé est le passé, maintenant je veux regarder vers l’avenir, l’important, c’est que je sois là, je ne suis pas seulement là pour jouer mais aussi pour donner un coup de main en dehors du terrain.”

Sur les éventuels regrets de sa carrière : “Des regrets je ne dirais pas, j’ai eu la chance de jouer toutes les grandes finales. J’aurais aimé une fin différente en finale de la Ligue des champions 2006, quand j’étais à Arsenal et qu’on a perdu contre Barcelone dans les 10 dernières minutes, mais je tiens à souligner que j’ai eu beaucoup de chance dans ma carrière.”

Sur l’amour pour l’Italie, connu depuis un certain temps grâce aux réseaux sociaux : “Connaître l’Italie a légèrement influencé mon choix, je suis venu ici en vacances, mes enfants ont des prénoms italiens, j’ai toujours aimé ce pays, certainement d’une certaine manière influencé mon choix”.

Sur le lien avec l’Angleterre : “Je suis très attaché à Londres, dans quelques années j’aimerais revenir y vivre, je la considère comme une deuxième maison, j’y ai passé 13 ans et j’y ai rencontré ma femme, donc ça va toujours un rôle spécial pour moi-même”.

Sur les offres reçues par le passé par la Serie A et ses projets futurs : “J’ai parlé à Milan dans le passé, notamment en 2016, mais j’ai toujours été bien dans les équipes pour lesquelles j’ai joué, à la fois quand j’étais à Londres et à Barcelone. Je suis ici maintenant, cependant, j’ai l’intention de rester et d’acquérir de l’expérience pour devenir entraîneur un jour. ”

Sur le derby le plus difficile auquel j’ai été confronté : “Tous les derbys sont difficiles et différents, il y a toujours cette motivation supplémentaire dans ce type de matches, surtout pour les supporters. J’aimais les derbys contre Tottenham quand j’étais à Arsenal. Surtout parce qu’on a souvent gagné (rires)”.

Sur la possibilité de devenir actionnaire de l’entreprise : “Je vais faire partie de l’entreprise, c’est pourquoi je resterai même au-delà du contrat de deux ans, j’ai aimé le projet et j’ai saisi l’opportunité”.

Sur le décalage entre son choix et celui des autres, qui récoltent beaucoup d’argent dans des ligues moins compétitives : “Ce n’est pas à moi de juger, j’ai fait un choix qui a suivi mes besoins et mes émotions, chacun choisit ce qu’il croit le mieux pour lui”.

Sur l’échec de la négociation avec Milan en 2016 et sur le favori pour la prochaine Serie A : “J’avais 29 ans, j’étais au sommet de ma force à Chelsea et je voulais montrer à Conte que je pouvais jouer et gagner aussi dans son système, je croyais fermement en mes capacités. La Serie A est un championnat fantastique à regarder, surtout maintenant qu’il y a beaucoup de joueurs extraordinaires, ce sera une saison particulière, il y aura beaucoup d’intérêt mais les favoris sont toujours Milan, Inter et Juventus.”

L’Espagnol a ensuite conclu, confirmant à quel point son implication dans l’entreprise et dans le projet va bien au-delà du terrain, suggérant la possibilité de devenir entraîneur mais aussi actionnaire du club, apportant une grande expérience et du prestige à Côme.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT