nouvelles (1)

Newsletter

Explication probable de la cote PG-13 au milieu du débat – The Hollywood Reporter

Doctor Strange dans le multivers de la folie est intense, sombre et violent – ​​mais ses thèmes pour adultes sont-ils si durs que le film aurait dû être giflé avec une cote R? Le débat se déroule après la Studios Marvel film sorti ce week-end.

Certains ont argumenté que le dernier opus de Marvel Cinematic Universe, réalisé par Sam Raimiaurait dû être classé R pour les éléments d’horreur et au moins trois moments de violence graphique troublante impliquant des camées qui ne seront pas abordés ici.

Le débat a créé un tel émoi, le sujet était à la mode dimanche sur Twitter, certains convenant que le film est trop sombre et intense pour PG-13, tandis que d’autres ont déclaré que la critique était absurde, nommant d’autres films qui auraient poussé le seuil PG-13 plus loin.

Ainsi fait Doctor Strange dans le multivers de la folie en glisser un par le tableau des évaluations ? Non. Probablement, les éléments de violence et d’horreur ont été vus à travers l’objectif d’être dirigés par des super-héros et des super-vilains, c’est ainsi que les parents emmenant leurs jeunes enfants voir le film interpréteraient également probablement les images et l’action, faisant ainsi de PG-13 le approprié choix. Après tout, le conseil d’administration de la classification et des évaluations (CARA) est composé d’un groupe indépendant de parents.

Ni le AMP ni CARA commenter les décisions de notation. C’est la prérogative du cinéaste d’entrer dans le vif du sujet de ce qu’il a fallu pour obtenir une note spécifique.

La cote PG-13 était introduit en 1984 après que des parents furieux ont attiré l’attention des médias pour s’être disputés Steven Spielbergc’est Indiana Jones Et le temple maudit était beaucoup trop violent et dérangeant pour sa cote PG. Il y eut aussi un tumulte Gremlinsque l’exécutif de Spielberg a produit.

À ce moment-là, Spielberg avait accumulé suffisamment d’influence pour pouvoir s’adresser au président de la MPA et créateur des classements, feu Jack Valenti, et plaider en faveur d’un nouveau classement qui préparerait mieux les parents au contenu d’un film entre PG et R.

La suggestion de changement de classification a marqué la première fois que le système a été modifié depuis sa mise en œuvre en novembre 1968. Le premier film à recevoir un PG-13 en 1984 de l’organisation était celui de Garry Marshall. L’enfant flamant rosemais comme il n’est sorti qu’en décembre, le premier film à sortir avec le nouveau classement a été aube Rougesorti en août.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT