Nouvelles Du Monde

Expédition à vélo en solo d’un pêcheur le long de la côte ouest pour préserver l’océan et la côte

Expédition à vélo en solo d’un pêcheur le long de la côte ouest pour préserver l’océan et la côte

2024-06-16 00:57:43

Antony Kurisunkal pendant le voyage à vélo en solo. | Crédit photo : ARRANGEMENT SPÉCIAL

Le 1er juin, avant-dernier jour de son voyage à vélo en solo le long de la côte ouest de l’Inde, le pêcheur Antony Kurisunkal s’est joint à la manifestation de plus de 1 000 jours contre l’exploitation du sable minéral sur la côte de Thottappally à Alappuzha et a observé un satyagraha d’une journée. Il n’y avait pas de « meilleure façon » de mettre fin à l’expédition de deux mois entreprise pour informer les populations côtières de leurs droits et sensibiliser à la conservation des océans et des côtes.

M. Antony, 45 ans, a commencé son « yatra des droits côtiers » depuis Arthunkal, un village côtier d’Alappuzha, le 3 avril. Il a pédalé à travers les ports, les villages côtiers et les centres de débarquement du poisson du Kerala, du Karnataka, du Maharashtra et de Goa avant d’atteindre Narayan. Sarovar dans le Gujarat. Il est monté à bord d’un train pour Tirunelveli et a commencé la dernière étape de l’expédition à vélo de Kanyakumari au Tamil Nadu à Arthunkal fin mai. Tout au long du voyage, il s’est engagé auprès des communautés de pêcheurs, a acquis une compréhension de leurs problèmes et a distribué des brochures dans plusieurs langues appelant à protéger la mer et les zones côtières pour la survie des communautés de pêcheurs.

Lire aussi  Le ministère de la Santé de Singapour émet un avis aux voyageurs alors que les cas de COVID-19 augmentent ; L'Inde se prépare à la variante JN.1

Un mois avant de commencer le voyage, il a acheté un nouveau vélo et l’a utilisé matin et soir pour se remettre en forme. « Avant de faire le voyage, la seule fois où j’ai fait un long voyage à vélo, c’était à Alappad, à Kollam, pour déclarer ma solidarité avec les personnes qui protestaient contre l’exploitation du sable là-bas. Même si j’avais prévu un voyage le long de la côte ouest du pays ces dernières années, j’ai eu l’impulsion après avoir lu le livre Avasanathe Adhithi du VP Achan (P. VP Joseph Valiyaveettil). J’ai pédalé plus de 4 500 km, incluant des visites de centres de débarquement de poisson et de villages entre autres, au cours de ce voyage de 60 jours », raconte M. Antony qui vit de sa pêche depuis 25 ans.

M. Antony, qui occupe le poste de secrétaire de district de la Fédération Swatantra Matsya Thozhilali (Kerala), dit avoir beaucoup appris au cours du voyage. « La plupart des zones côtières que j’ai visitées sont polluées et jonchées de plastiques. Le tourisme a fait beaucoup de dégâts. Alors que les zones sont redéfinies au nom du développement, les communautés côtières restent stupéfaites et incapables de résister. Les captures de poisson ont diminué dans de nombreux endroits. Cela a eu un impact négatif sur le niveau de vie des pêcheurs. Cela dit, pendant le voyage, je n’ai vu nulle part une exploitation de sable minéral comme Thottappally », dit-il.

Lire aussi  Psg-Nice 2-3 en Ligue 1 au Parc des Princes

Il a séjourné dans les commissariats de police côtiers, dans les maisons des membres du National Fishworkers Forum (NFF) et dans les stations-service.



#Expédition #vélo #solo #dun #pêcheur #long #côte #ouest #pour #préserver #locéan #côte
1718492180

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT