Sport

Ex-dauphins cheerleader allègue la religion et la discrimination de genre

Un ancien Dauphins de Miami cheerleader a déposé une plainte contre la NFL et l’équipe, alléguant qu’elle a été victime de discrimination en raison de sa religion et de son sexe. Dans la plainte déposée auprès de la Commission des relations humaines de la Floride, Kristan Ann Ware affirme avoir été soumise à un environnement de travail hostile. Ware, qui a terminé ses trois saisons en tant que pom-pom girl pour Miami en 2017, dit dans sa plainte qu’elle était tenue à des normes différentes des joueurs de football concernant les médias sociaux, l’expression extérieure de la foi et les références au christianisme et à ses croyances religieuses. Un exemple, selon la plainte, était en avril 2016, quand Ware dit qu’elle a posté une photo de son baptême sur les médias sociaux. Ware dit qu’elle a été interrogée à ce sujet par les responsables de la cheerleading de l’équipe, qui lui ont aussi demandé sa décision de renoncer au sexe avant le mariage. Les fonctionnaires lui ont demandé d’arrêter de discuter de sa virginité, selon la plainte. “La NFL et tous les clubs membres de la NFL soutiennent des pratiques d’emploi équitables”, a déclaré le porte-parole de la NFL, Brian McCarthy, dans une déclaration aux médias. “Toute personne qui travaille dans la NFL, y compris les cheerleaders, a le droit de travailler dans un environnement positif et respectueux qui est exempt de toute forme de harcèlement et de discrimination et se conforme pleinement aux lois nationales et fédérales.” Dans une déclaration, les dauphins ont déclaré: “Nous nous engageons sérieusement à fournir un environnement de travail positif pour tous ceux qui sont associés à l’organisation.Nous tenons tous les membres de notre organisation aux mêmes normes et ne discriminons pas en ce qui concerne le genre, la race et les religions croyances.” L’action de Ware vient après une ancienne New Orleans Saints pom-pom girl, Bailey Davis, déposé une plainte auprès de l’Equal Employment Opportunity Commission le mois dernier et a demandé des audiences d’arbitrage avec les Saints et la NFL. Davis dit qu’elle a été congédiée au cours de ce que son avocat a décrit comme «obsolète» et «flagrante discrimination» des médias sociaux et des politiques de fraternisation qui sont différentes pour les pom-pom girls et les joueurs masculins. Ware et Bailey sont représentés par le même avocat, Sara Blackwell. “Si ce n’était pas pour que Bailey s’exprime, je n’aurais jamais pu trouver Sara,” Ware dit au Washington Post . “Si ce n’était pas pour que Dieu me guérisse et que j’utilise ma douleur pour son but, je n’aurais jamais été assez courageux pour raconter mon histoire.” C’est le moment parfait pour raconter mon histoire. “

Post Comment