Évolution de la fiscalité indirecte en Afrique subsaharienne

  • Le Ghana a adopté la loi de 2021 sur la taxe sur la valeur ajoutée (modification).
  • Le Kenya a présenté le projet de loi de finances 2021.
  • La Namibie a fourni un examen budgétaire à mi-parcours pour 2021/22.
  • Le Nigéria a publié l’ordonnance de modification de la taxe sur la valeur ajoutée, 2021 et a soumis le projet de loi de finances, 2021 à l’Assemblée nationale.
  • L’Afrique du Sud a modifié sa législation sur la taxe carbone.
  • La Tanzanie a déposé son projet de loi de finances 2022
  • La Zambie et le Zimbabwe ont présenté leur budget 2022.

Pour plus d’informations et pour discuter des développements, veuillez contacter votre contact Baker McKenzie habituel.

Il y a eu d’importants développements en matière de fiscalité indirecte à travers le continent au cours de l’année écoulée. Plusieurs des développements les plus importants sont détaillés ci-dessous.

Ghana

Le Parlement du Ghana a adopté la loi de 2021 sur la taxe sur la valeur ajoutée (modification) (loi 1072) pour mettre en vigueur les propositions de TVA. La loi d’amendement est entrée en vigueur le 1er janvier 2022.

La politique comprend une révision du régime forfaitaire de TVA (“VFRS“). La loi 1072 a désormais révisé l’application du VFRS pour ne couvrir que les détaillants de biens dont la valeur de l’approvisionnement taxable est comprise entre 200 000 GHS et 500 000 GHS à la fin de toute période de 12 mois. Les détaillants dont les approvisionnements annuels imposables dépassent 500 000 GHS, et les grossistes, comptabiliseront désormais la TVA dans le cadre du régime de TVA standard. Il y aura également une extension de l’application du taux zéro de TVA sur les textiles fabriqués localement approuvés pendant deux ans. Il est important de noter que le gouvernement du Ghana a suspendu indéfiniment une directive politique de supprimer le régime de remise sur la valeur de référence, qui prévoyait une remise sur la valeur transactionnelle des marchandises importées utilisée dans la détermination des droits d’importation.

Le Ghana a également mis en place une taxe sur les transferts électroniques (“FNB“), avec effet au 1er mai 2022. Le prélèvement est imposé à 1,5 % sur les virements électroniques de mobile money et les virements bancaires sur les plateformes numériques de paiement instantané. Le prélèvement est exigible au moment du virement par les émetteurs de monnaie électronique, les prestataires de services de paiement, banques, institutions de dépôt spécialisées et autres institutions financières.

Kenya

Le Kenya a présenté le projet de loi de finances 2022 qui propose un certain nombre d’amendements liés à la fiscalité, y compris des mesures qui affecteraient l’impôt sur le revenu, la TVA, les droits d’accise et d’autres taxes. Le projet de loi propose de clarifier l’application de la TVA sur les fournitures de la place de marché numérique en révisant la définition d’une place de marché numérique et en exonérant les fournitures taxables effectuées sur Internet, un réseau électronique ou par l’intermédiaire d’une place de marché numérique de l’assujettissement à la TVA à autoliquidation à l’importation. Bien que ce ne soit pas encore clair, il semble que les transactions entre entreprises ne seraient pas soumises à la TVA une fois les modifications proposées adoptées par le Parlement.

Le projet de loi comprend également des propositions relatives à la déduction de la taxe en amont. L’une de ces propositions consiste à limiter la déduction de la taxe en amont à la période au cours de laquelle la fourniture de l’importation a eu lieu, plutôt que dans les six mois à compter de cette date, ce qui est actuellement le cas. Il est en outre proposé d’augmenter le nombre de documents que le commissaire demanderait normalement pour vérifier les déductions de taxe sur les intrants par le contribuable. Ces documents peuvent comprendre une facture fiscale originale, une déclaration en douane dûment certifiée et un reçu pour le paiement de la taxe, un reçu douanier et un certificat signé par l’agent compétent, une note de crédit et une note de débit.

Namibie

La Namibie a fourni son examen budgétaire à mi-parcours pour 2021/22. L’examen comprenait la révision des propositions de TVA du discours initial sur le budget prononcé au cours de l’année.

Le projet de loi modifiant la TVA en est à ses premières étapes d’approbation ministérielle, mais fera l’objet d’une consultation des parties prenantes avant d’être déposé. Le projet de loi comprenait l’incorporation de la détaxation de la fourniture de serviettes hygiéniques dans toute la Namibie. Les serviettes hygiéniques sont actuellement soumises à la TVA à 15%. En outre, le projet de loi prévoyait une extension du taux de TVA standard aux honoraires de tous les gestionnaires d’actifs, afin de garantir l’équité du système fiscal. Seuls les honoraires des gérants de fortune non cotés sont soumis à la TVA à 15%, les gérants de fortune cotés sont exonérés de frais.

Nigeria

Le ministère nigérian des Finances (“MOF“) a émis l’ordonnance de modification de la TVA, 2021, qui a pris effet le 30 juillet 2021. Le ministre a émis l’ordonnance de 2021 conformément à l’article 38, point b), de la loi sur la TVA, qui habilite le ministre à amender, modifier ou modifier la liste établie dans la première annexe de la loi sur la TVA, qui énumère les biens et services désignés comme exonérés de TVA et détaxés.

Le 7 décembre 2021, le président du Nigéria a soumis le projet de loi de finances 2021 à l’Assemblée nationale pour examen. Le projet de loi propose diverses modifications de la législation fiscale, notamment la modification des dispositions relatives à la TVA afin de faciliter la collecte et le versement de la TVA sur les transactions de commerce électronique “d’entreprise à client”.

Afrique du Sud

L’Afrique du Sud a inclus des mesures de mise en œuvre de la taxe carbone dans son budget 2022, notamment concernant la prolongation de la première phase de la taxe carbone de trois ans jusqu’au 31 décembre 2025.

La législation sur la taxe carbone précise que le taux initial de la taxe carbone de 120 ZAR par tonne sera augmenté de l’inflation des prix à la consommation +2 % par an jusqu’au 31 décembre 2022, et par la suite, le taux de la taxe ne sera augmenté que de l’IPC. Par conséquent, le taux de la taxe carbone passera de 134 ZAR par tonne d’équivalent dioxyde de carbone à 144 ZAR par tonne d’équivalent CO2 pour l’année civile 2022.

Tanzanie

Le projet de loi de finances tanzanien, 2022, a été déposé devant le Parlement le 17 juin 2022 et propose un certain nombre de modifications fiscales, notamment la mise en œuvre d’une taxe sur les services numériques (“Heure d’été“) à 2% des paiements bruts pour les fournitures effectuées via un marché numérique par des résidents non tanzaniens. La commission parlementaire du budget (“CBP“), invitant les commentaires du public, a indiqué qu’une réunion se tiendrait les 21 et 22 juin 2022 pour une audition publique des vues soumises à la PBC sur le projet de loi de finances 2022. Les vues du public peuvent également être soumises par courrier électronique.

Les propositions de TVA contenues dans le projet de loi comprennent l’exonération de biens ou de services pour la mise en œuvre d’investissements stratégiques spéciaux approuvés, ainsi que l’importation ou la fourniture de biens ou de services à une organisation non gouvernementale ayant un accord de financement avec le gouvernement tanzanien, à condition que l’accord prévoit l’exonération de la TVA. Le projet de loi propose également la détaxation des huiles comestibles ou des engrais raffinés doublement fournis par un fabricant local ; lequel taux zéro s’appliquera pendant une période d’un an à compter du 1er juillet 2022. Un autre changement notable proposé est que les personnes non résidentes fournissant des biens ou des services en Tanzanie pourraient demander au commissaire d’être enregistrées à la TVA en Tanzanie, si il n’est pas possible, en raison des circonstances de l’entreprise, de désigner un représentant fiscal local.

Zambie

En octobre 2021, le MOF de Zambie a présenté le budget 2022. Le budget propose de détaxer la TVA sur les unités de contrôle de charge solaire et les lampadaires solaires, ainsi que sur certains équipements agricoles. Elle introduit également la TVA au taux normal sur les assurances dommages et non-vie, ainsi que sur les brochures et journaux.

Zimbabwe

Le 25 novembre 2021, le ministère des Finances du Zimbabwe a annoncé le budget pour 2022. Le budget comprend des mesures qui sont incluses dans la loi de finances (n° 7) 2021, telles que l’introduction d’un prélèvement de 5 % sur la valeur des produits laitiers importés. ainsi qu’un droit d’accise accru à 25 % sur les cigarettes.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT