Home » Euro 2020, l’Italie domine et fait le show : la Turquie dépassée

Euro 2020, l’Italie domine et fait le show : la Turquie dépassée

by Nouvelles

L’L’Italie émerveille l’Europe débuter un Euro 2020: l’équipe de Roberto Mancini à l’Olympique écrase la Turquie 3-0 dans la course d’ouverture de la revue continentale. Les Azzurri dominer le jeu, mais dans la première moitié ils rebondissent contre le mur défensif érigé par Gunes (e une controverse d’arbitrage).

Dans la récupération un autogol de Demiral déverrouille le résultat, puis le nationale encaisse les coups et se répand avec Immobile et Insigne. Grand départ de l’européenne pour Mancio, e signal envoyé à tous les grands noms Européen: L’Italie est là.

LA COURSE

L’Italie mène le jeu dès la première minute, et la possession du ballon est clairement en faveur de l’équipe de Mancini. La Turquie défend très bas et avec tous les atouts, et il n’est pas facile pour la nôtre de trouver les brèches à percer. La première sonnerie est de Immobile à 3′ sur proposition de Berardi, à 18′ Insigne a une grande chance mais ouvre trop le plateau devant Cakir et met de côté, à 24′ Chiellini avec la tête il fait à nouveau frissonner les Turcs.

Le monologue des Azzurri continue, mais le résultat ne s’arrête pas. A la fin des temps le moment de pression maximale de l’Italie : à 45′ un centre de Spinazzola est repoussé par Celik avec son bras nettement détaché du corps.

L’arbitre néerlandais Danny Makkelie continue initialement e nie la peine à l’équipe de Mancini, même après le contrôle varois.Une erreur qui paraît sensationnelle et provoque la réaction des Azzurri, qui en fin de première mi-temps encerclent l’arbitre en se plaignant de sa décision.

See also  Affrontements entre les béliers et les ours: Jared Goff cherche à reprendre forme

Récupération, Mancini remplace Florenzi par Di Lorenzo à la pause. L’Italie attaque tête baissée et trouve enfin l’avantage tant convoité. A 53 Berardi casse à droite et fait une croix qui vient maladroitement détourné de Demiral à la porte turque.

C’est un objectif très précieux, d’autant plus que la Turquie est obligée de abandonner l’attitude défensive et à découvrir. L’équipe de Mancini a un jeu facile pour couler les coups : à 55′ Spinazzola engage Cakir, à 59′ Berardi étouffe un peu.

L’Italie domine et la Turquie est en difficulté : à 66′ vient le doublé, mérité. Cakir est dépassé sur Spinazzola, mais sur le rejeté Immobile est le plus rapide de tous et signe le 2-0.

L’équipe de Mancini est mise en attente après le deuxième but, tandis que la Turquie tente de reprendre le contrôle des opérations. Cristante remplace Locatelli, les Azzurri continuent de dicter le rythme et à 79′ vient le troisième but qui clôt le défi : L’insigne à sa droite fait un brelan après une erreur dans le report de Cakir.

Triple coup de sifflet : bon premier pour les Azzurri, qui ont fait chuter l’équipe sur la carte la plus forte du groupe et ont fait le show comme demandé par leur entraîneur. L’Italie peut avoir son mot à dire en tant que protagoniste.

OMNISPORT | 11-06-2021 22:51

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.