Essonne: un policier oublie son arme de service chez Décathlon

Essonne: un policier oublie son arme de service chez Décathlon

Enchevêtrés dans l'affaire Benalla, les hommes de la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) se seraient passés de ce nouvel incident, après celui du 1er mai ayant conduit à l'audition de Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur à l'Assemblée nationale le lundi. Samedi, vers 17 heures, un policier de Paris en congé qui achetait des vêtements au magasin Décathlon à Brétigny-sur-Orge (Essonne) a oublié son sac dans la cabine. A l'intérieur, son arme de service avec le chargeur fourni et divers papiers d'identité. Quand il a vu la perte de ses effets personnels, il est retourné à la boutique, mais le sac et son contenu avaient disparu. Avertis, les gardes ont immédiatement fouillé tous les clients. «Je sortais vers 19h20, après avoir acheté un sac à dos et un sweat-shirt pour les randonnées prévues pour mes vacances d'août», raconte une cliente à voix basse. J'ai été surpris qu'on me demande de fouiller toutes mes affaires. Ils ont foiré, mais ils ont vu que tout était doux et m'ont laissé partir. Quand je leur ai demandé la raison de ce contrôle accru, ils m'ont dit: nous cherchons un objet particulier. Du côté des services de police, une source interne indique que "le policier devra s'expliquer". En outre, une enquête pour le vol de cette arme de service a été ouverte.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.