Épidémie de coronavirus détectée à l’église du comté de Waldo

| |

Le Maine Center for Disease Control and Prevention a découvert une épidémie de coronavirus dans une église du comté de Waldo, probablement liée à un «rassemblement de fraternité» que la congrégation a organisé entre le 2 et le 4 octobre.

Brooks Pentecostal Church, à Brooks, compte au moins 17 cas de COVID-19 parmi ses fidèles, a annoncé samedi soir l’agence de santé. La nouvelle de l’épidémie d’église survient alors que le Maine signale dimanche 29 nouveaux cas de COVID-19 dans tout l’État et aucun décès supplémentaire.

Les vidéos de services que l’église a publiées sur Facebook indiquent que plus qu’occasionnellement, les fidèles se sont rassemblés étroitement sans masque. La recherche des contacts est en cours et le CDC du Maine a demandé aux contacts potentiels des personnes infectées de coopérer.

«Des contacts étroits peuvent aider à limiter la propagation potentielle du virus qui cause le COVID-19 en répondant aux appels, en fournissant des informations complètes et en les mettant en quarantaine lorsqu’il est conseillé de le faire», a déclaré l’agence dans un communiqué de presse samedi.

Les cas cumulés dans le Maine sont passés à 5 939 dimanche, soit une augmentation nette de 26 cas depuis samedi. Le nombre officiel de nouveaux cas signalés, 29, est supérieur à la différence des totaux quotidiens, car le CDC du Maine révise ses nombres de cas totaux cumulés en fonction du nombre de cas «probables» dont le test est négatif par la suite et des résultats des enquêtes de recherche des contacts.

Cent quarante-six personnes sont décédées du COVID-19 dans le Maine et 5 145 se sont rétablies de la maladie. Le Maine avait 648 cas actifs dimanche.

Le CDC conseille à toute personne ayant passé du temps à Brooks Pentecostal Church ou à son école affiliée depuis le 2 octobre de surveiller les symptômes du COVID-19, notamment la toux, la fièvre, l’essoufflement, la fatigue et les courbatures, entre autres.

Quiconque a assisté à un rassemblement de fraternité organisé par la congrégation entre le 2 et le 4 octobre aurait pu être exposé au virus et devrait prendre des précautions, a déclaré le CDC.

Certains des cas d’églises ont été comptabilisés dans les nouveaux cas signalés samedi, a indiqué l’agence, mais pas tous. Le décompte des cas du CDC dans tout l’État dimanche pourrait également inclure certains de Brooks Pentecostal – le comté de Waldo a vu 10 nouveaux cas dans le décompte de dimanche.

Le site Web de l’église et les pages de médias sociaux n’ont pas affiché d’informations sur l’épidémie dimanche matin. Des vidéos de services publiées sur Facebook indiquent que l’église organise un culte en personne depuis au moins septembre, lorsqu’une vidéo montrait des fidèles se rassemblant sur les bancs, sans masques.

L’église a publié plusieurs vidéos le 4 octobre, dont certaines semblent montrer une distanciation sociale sur les bancs, tandis que d’autres vidéos de cette date présentent rassemblements étroits et sans masque.

Le système de l’Université du Maine a signalé dimanche trois nouveaux cas de COVID-19, pour un total de six cas actifs dans ses huit écoles. Les trois cas ont été détectés à l’Université du Maine à Augusta, qui compte désormais cinq cas actifs. L’université du Maine à Orono a un cas actif.

Comté par comté dans le Maine depuis le début de la pandémie, il y a eu 832 cas de COVID-19 à Androscoggin, 56 à Aroostook, 2425 à Cumberland, 73 à Franklin, 56 à Hancock, 289 à Kennebec, 59 à Knox, 53 à Lincoln , 157 à Oxford, 273 à Penobscot, 10 à Piscataquis, 77 à Sagadahoc, 127 à Somerset, 112 à Waldo, 20 à Washington et 1317 à York.

Par âge, 12,8% des patients avaient moins de 20 ans, 16,4% dans la vingtaine, 15,3% dans la trentaine, 13,9% dans la quarantaine, 16,1% dans la cinquantaine, 11,5% dans la soixantaine, 7,2% dans leurs 70 ans et 6,8 pour cent avaient 80 ans.

Les femmes représentent toujours la majorité des cas, à un peu plus de 51%.

À compter du 1er octobre, le CDC du Maine a déclaré qu’il ne mettra plus à jour les données sur la capacité des hôpitaux le week-end. Vendredi, les hôpitaux du Maine comptaient 11 patients atteints de COVID-19, dont cinq étaient en soins intensifs et un sous respirateur. L’État disposait de 93 lits dans les unités de soins intensifs sur un total de 382 et de 252 ventilateurs sur 318. Il y avait également 444 ventilateurs alternatifs.

Dimanche, dans le monde entier, il y avait 39,7 millions de cas connus de COVID-19 et 1,1 million de décès, selon l’Université Johns Hopkins. Les États-Unis comptaient 8,1 millions de cas et plus de 219 000 décès.

” Précédent

Prochain ”

Cette iframe contient la logique requise pour gérer les formes gravitaires alimentées par Ajax.

Previous

Daryl Morey sort une annonce pleine page pour remercier Rockets, ville de Houston

“James Harden a changé ma vie”

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.