Enchère pré-électorale finale pour les pensions

L’enchère finale entre les partis sur le montant de l’augmentation des retraites avant les prochaines élections anticipées à l’automne commence à 11 heures à l’Assemblée nationale.

Le premier point de la séance extraordinaire des députés est l’actualisation du budget de l’assurance sociale de l’Etat. Le parlement examinera en fait trois propositions – du gouvernement, du GERB et du MRF. Si les députés ne parviennent pas à adopter le texte en un jour, il est peu probable que les augmentations de pension soient versées en juillet.

Jusqu’à présent, l’augmentation des pensions est passée par les commissions sans changement par rapport à la version initiale du cabinet, qui prévoit une double augmentation cette année – à partir du 1er juillet et du 1er octobre.

Ce que les députés ont accepté en commissions (version gouvernementale) :

  • Retraites augmentées de 10% à partir du 1er juillet
  • A eux s’ajoutent à jamais le bonus de 60 BGN et le supplément compensatoire à partir de février
  • La pension minimale devrait être de 467 BGN.
  • La pension moyenne devrait atteindre 666 BGN le 1er juillet
  • La pension moyenne devrait atteindre 718 BGN à partir du 1er octobre
  • La pension sociale de vieillesse devrait être de 247 BGN.
  • Le plafond des pensions à partir du 1er juillet devrait être de 2 000 BGN.
  • À partir du 1er octobre, la pension maximale devrait être de 3 400 BGN.
  • Pour l’automne, il y a un recalcul des pensions, ce qui augmentera le revenu de 717 000 personnes
  • Modification de la règle suisse – pour appliquer soit 100% de croissance de l’inflation, soit 100% de la croissance des revenus d’assurance.
  • La proposition de la coalition au pouvoir coûtera 1,368 milliard de BGN.

Que proposait le GERB ?

  • Toutes les pensions seront augmentées de 15% à partir du 1er juillet
  • Le bonus de 60 BGN devrait être accordé à tout le monde d’ici la fin de l’année. A partir du 1er janvier 2023 à transformer en aide sociale pour les plus vulnérables
  • La pension minimum devrait être de 430 BGN. Ainsi, si le bonus est ajouté, d’ici la fin de l’année, le montant sera de 490 BGN, soit 23 BGN de ​​plus que la proposition du gouvernement.
  • Le plafond de la pension devrait être de 2 000 BGN d’ici la fin de l’année
  • Les propositions du GERB coûteront 1,332 milliard de BGN d’ici la fin de l’année, ou les économies ne sont que de 40 millions de BGN par rapport à l’option soumise par le gouvernement. Et au cours des deux prochaines années, la ressource supplémentaire sera inférieure de 2 milliards de BGN à celle nécessaire pour mettre en œuvre le plan du gouvernement.

Que propose le MRF ?

  • Hausse de 14% des pensions à partir du 1er juillet
  • Bonus de 120 BGN par mois jusqu’à la fin de l’année pour les personnes qui reçoivent des pensions en dessous du seuil de pauvreté, qui est maintenant de 413 BGN, et pour le reste, il devrait être de 60 BGN.
  • La pension minimum pour l’ancienneté et l’âge devient 481,80 BGN, et ce montant comprend le supplément de 60 BGN.
  • Le MRF propose de supprimer le texte d’un montant fixe de 60 BGN à verser pour les futures pensions
  • Si les députés n’acceptent pas la mise à jour du budget, les pensions seront augmentées de 6,1% à partir du 1er juillet sous la domination suisse. Ainsi, le minimum sera de 392,57 BGN à partir de cette date. C’est 44,43 BGN de ​​moins que la proposition de la mise à jour.
  • La moyenne ne sera que de 573,76 BGN. S’il n’y a pas de changement, le supplément covid de 60 BGN sera supprimé à partir du 1er juillet. Le plafond des pensions restera gelé à 1 500 BGN.

Attendez-vous à des détails !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT