EN IMAGES, EN IMAGES. L'Albanie secouée par le tremblement de terre, la plus forte depuis plus de 20 ans

0
31

Un violent tremblement de terre a été ressenti en Albanie le samedi 21 septembre, en milieu d’après-midi, déclenchant des scènes de panique dans les rues, notamment à Tirana. Le choc est le plus fort jamais enregistré depuis plus de 20 ans, selon le ministère de la Défense.

Les Balkans sont une zone de forte activité sismique et les tremblements de terre sont fréquents. Mais celui qui a fait trembler l’Albanie samedi en milieu d’après-midi a été particulièrement fort. Selon l'USGS, l'enquête géologique américaine, le séisme a atteint une magnitude de 5,6 avec un épicentre mesuré à dix kilomètres de profondeur dans la région de Dürres (ouest). Elle a été ressentie dans un rayon de 250 km, en particulier à Tirana, la capitale.

Plusieurs bâtiments ont été endommagés comme ici, à Tirana, après un tremblement de terre en Albanie, samedi 21 septembre 2019. | GENT SHKULLAKU / AFP

Selon le ministère de la Défense, cette secousse "Est le plus fort des 20 à 30 dernières années" dans le pays. "Il y a des maisons et des bâtiments endommagés mais pas effondrés", m'a dit Albana Qajaj, porte-parole du ministère de la Défense. À Dürres et à Tirana, 78 personnes ont été soignées pour blessures, principalement aux bras et aux jambes, alors qu'elles tentaient de fuir leurs bâtiments, affolées, a déclaré le ministère de la Santé, qui n'a signalé aucun décès.

"J'ai peur de rentrer chez moi"

À Tirana, comme à Dürres, des journalistes de l'Agence France Presse (AFP) et des témoins ont découvert de profondes fissures sur les façades des bâtiments. Les sols des supermarchés étaient parsemés de marchandises, tombés sous l’effet du choc. Et des pierres tombant de façades ont endommagé des voitures garées à Tirana au pied d’un bâtiment.

Des pierres sont tombées des façades de bâtiments à Tirana après le tremblement de terre en Albanie, samedi 21 septembre 2019. | GENT SHKULLAKU / AFP
Des fissures profondes sur les façades des bâtiments ont été observées dans certains bâtiments, comme ici à Tirana, après le tremblement de terre en Albanie, samedi 21 septembre 2019. | FLORION GOGA / REUTERS

Selon des témoins, à l'université, le bâtiment de la faculté de géologie a également été endommagé. Les médias locaux ont signalé deux personnes légèrement blessées dans le village de Helmes, à 10 kilomètres de Tirana, où une douzaine de maisons se sont effondrées.

Résidents inquiets dans les rues de Tirana, après un tremblement de terre en Albanie, samedi 21 septembre 2019. | GENT SHKULLAKU / AFP

En fin d’après-midi, les habitants sont restés dans la rue, craignant d’éventuelles répliques. "J'ai peur de rentrer chez moi car un tremblement si fort peut être accompagné d'autres"dit Drita Lohja, 50 ans, de Tirana. L'électricité et les lignes téléphoniques ont été coupées dans de grandes zones, rendant les communications difficiles.

Plusieurs répliques ont été enregistrées dans la nuit de samedi à dimanche par l'USGS, avec des tremblements de terre de magnitude 4,8 et de magnitude 4,4.

Partagez cet article

EN IMAGES, EN IMAGES. L'Albanie secouée par le tremblement de terre, la plus forte depuis plus de 20 ansOuest-France.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.