Home » EN DIRECT | Pentagone : le danger à l’aéroport de Kaboul n’est pas encore passé | À l’étranger

EN DIRECT | Pentagone : le danger à l’aéroport de Kaboul n’est pas encore passé | À l’étranger

by Nouvelles

17h38 – Pentagone : le danger à l’aéroport de Kaboul n’est pas encore passé

Il existe toujours un risque d’attentats à l’aéroport de Kaboul, la capitale afghane. Un porte-parole du département américain de la Défense a mis en garde contre cela lundi. “Nous sommes dans une période très dangereuse”, a déclaré le porte-parole à la veille du départ des dernières troupes américaines de l’aéroport.

Le Pentagone continue de recevoir de nombreux rapports de menaces, certains plus spécifiques que d’autres. La branche afghano-pakistanaise de l’organisation terroriste État islamique (IS-K) a revendiqué lundi une autre attaque à la roquette contre l’aéroport.

Le Pentagone a confirmé que cinq missiles avaient été tirés, dont au moins un a été intercepté par les défenses aériennes de l’aéroport. Autant que l’on sache, il n’y a eu aucune victime.

L’IS-K est également responsable du bombardement de l’aéroport de jeudi, qui a tué 170 Afghans, selon des sources non officielles. Treize soldats américains sont également morts dans l’attaque.

Les États-Unis continuent d’évacuer les Afghans et les Américains d’Afghanistan. Plus de 122 000 personnes ont désormais été collectées dans le pays, dont 5 400 citoyens américains.

16.22 – Le premier vol de l’OMS avec des fournitures médicales atterrit en Afghanistan

Le premier avion de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est arrivé en Afghanistan. C’est le premier de trois vols avec des médicaments et d’autres produits médicaux pour le pays. L’avion a atterri à Mazar-e-Sharif, dans le nord de l’Afghanistan.

L’OMS a averti vendredi que les fournitures médicales en Afghanistan seraient épuisées dans quelques jours, car ils n’ont pas été en mesure de fournir de nouvelles fournitures depuis que les talibans ont pris le pouvoir à la mi-août. Alors maintenant, nous avons réussi à trouver un accord et à pouvoir effectuer de nouveaux vols. Des avions de la flotte de Pakistan International Airlines sont utilisés.

Plus de 12 500 kilos de trousses de premiers soins et autres articles médicaux sont maintenant arrivés, afin de pouvoir répondre aux besoins essentiels de plus de 200 000 personnes. En outre, 3 500 interventions chirurgicales peuvent être effectuées et plus de 6 500 personnes peuvent être soignées pour des blessures. Les articles sont destinés à une quarantaine d’institutions médicales réparties dans 29 provinces afghanes.

13h55 – La plupart des diplomates américains quittent Kaboul

La plupart des diplomates américains et leurs associés ont quitté Kaboul. L’homme haut de l’équipe diplomatique dans la capitale afghane, Ross Wilson, devrait partir comme l’un des derniers et partirait au plus tard mardi.

Les forces américaines en ont évacué 1 200 autres de Kaboul dimanche. Les attaques à la roquette en direction de l’aéroport n’ont pas entravé les évacuations. Outre les derniers diplomates, les dernières troupes américaines partiront également mardi.

Avec le départ de milliers de soldats, les États-Unis terminent en vain une bataille de 20 ans contre les talibans extrémistes. Les talibans n’ont plus autorisé d’évacuations par les puissances occidentales à l’aéroport Hamid Karzaï après mardi. Les talibans ont également déclaré qu’ils ne formeraient pas de gouvernement tant que toutes les troupes étrangères ne seraient pas parties.

11.56 – L’EI revendique une attaque à la roquette sur l’aéroport de Kaboul

Le groupe État islamique a revendiqué l’attaque à la roquette contre l’aéroport de Kaboul lundi matin. Certains des missiles auraient été interceptés par le système de défense antimissile près de l’aéroport. On ne sait pas encore combien de dégâts l’attaque a causé.

Au début, on ne savait pas qui avait tiré et quoi exactement. Les missiles pourraient avoir été tirés depuis un véhicule au nord de la capitale afghane. Des journalistes de l’agence de presse française AFP ont entendu plusieurs roquettes survoler la ville. Et les habitants des environs de l’aéroport ont appris que le système de défense antimissile était activé.

La branche afghano-pakistanaise de l’EI était également responsable du bombardement de jeudi à l’aéroport de Kaboul, qui aurait tué 170 Afghans, selon des sources non officielles. Treize soldats américains ont également été tués. En représailles à cette attaque, les États-Unis ont mené deux frappes de drones sur des cibles terroristes.

9.18 – Les talibans condamnent la frappe aérienne américaine à Kaboul

Les talibans condamnent les États-Unis pour avoir mené une frappe aérienne à Kaboul sans en informer au préalable le groupe. Il est illégal pour les Américains de mener des attaques à leur propre discrétion dans d’autres pays, a déclaré un porte-parole à la chaîne de télévision d’État chinoise CGTN.

L’armée américaine a déclaré avoir tué dimanche des kamikazes de la branche afghane de l’État islamique (IS-K), ce qui aurait empêché une autre attaque à l’aéroport de Kaboul. Il s’agissait de la deuxième attaque contre l’IS-K depuis que ce groupe a mené une attaque très meurtrière contre l’aéroport. Treize militaires américains figuraient parmi les morts.

La capitale afghane, Kaboul, a été prise par les talibans à la mi-août. Depuis lors, ils sont les dirigeants du pays. Ils ne peuvent pas compter sur le soutien de l’IS-K, plus radical que les extrémistes islamistes des talibans. Les deux factions se voient comme des ennemis.

8.59 – La défense effectue à nouveau prudemment des exercices de tir à la réception

Les forces armées procéderont à nouveau à des tirs d’entraînement “prudents” sur deux sites militaires où des évacués afghans sont reçus à proximité. Le ministère de la Défense a consulté l’Agence centrale d’accueil des demandeurs d’asile (COA) et dit qu’il pense que les exercices peuvent être organisés de manière à ce que les évacués ne soient pas affectés.

En raison de l’accueil, il n’y a pas eu de tirs à Harskamp et Zoutkamp depuis la semaine dernière, mais selon le ministère de la Défense, les terrains d’entraînement sont en fait nécessaires pour garder les soldats “bien entraînés”. Le ministère estime qu’en n’utilisant pas d’armes lourdes et en restant hors de portée de voix, il devrait être possible de pratiquer sans déranger les évacués de la zone de guerre.

La défense dit qu’elle maintient un contact étroit avec le COA et promet de surveiller de près si les évacués ne sont pas affectés par les exercices. Depuis la semaine dernière, il n’y a eu aucun entraînement au camp militaire de Harskamp, ​​​​à Zoutkamp, ​​seul l’entraînement au tir avait été arrêté.

6.37 – Les États-Unis enquêtent sur les informations faisant état de victimes civiles après l’attaque de Kaboul.

L’armée américaine enquête pour savoir si la frappe aérienne qu’elle a menée dimanche dans la capitale afghane, Kaboul, a fait des victimes civiles. CNN rapporte qu’au moins neuf membres d’une même famille ont été tués dans l’attaque, dont six enfants. Un frère d’une des victimes l’a dit.

Afghans dans une maison touchée par une frappe de drones américains à Kaboul.

Afghans dans une maison touchée par une frappe de drones américains à Kaboul.

“Nous avons connaissance de rapports faisant état de victimes civiles suite à notre attaque contre un véhicule à Kaboul aujourd’hui”, a déclaré un porte-parole de l’armée. “Nous serions profondément attristés par toute perte possible de vies innocentes.”

L’attaque de drone contre la voiture était la deuxième représailles américaine à l’attentat à la bombe meurtrier de jeudi à l’aéroport de Kaboul, revendiqué par la branche afghane du groupe terroriste État islamique (IS-K). Des témoins oculaires ont rapporté que la zone où l’attaque a été menée a été secouée par l’énorme détonation.

“Nous sommes convaincus d’avoir atteint la cible avec succès”, a déclaré l’armée américaine. Les explosions qui ont suivi la frappe du drone indiqueraient “la présence d’une quantité importante de matière explosive” dans la voiture. Selon l’armée, cela pourrait avoir fait des victimes supplémentaires.

Selon un responsable de la sécurité anonyme, il y avait au moins un combattant IS-K dans la voiture. Il aurait prévu de mener une autre attaque contre l’aéroport.

6.35 – Kaag prévoit des voyages au Pakistan, en Turquie et au Qatar

Le cabinet lance une offensive diplomatique pour retirer les aides néerlandaises et afghanes d’Afghanistan. Avec l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France, la pression s’intensifie sur “plusieurs pays de la région”, rapporte l’AD, par exemple pour permettre aux personnes qui parviennent à sortir d’Afghanistan par voie terrestre.

Les États-Unis ont annoncé dimanche soir dans une déclaration conjointe avec 100 pays, dont les Pays-Bas, qu’ils avaient des engagements des talibans que les étrangers et les Afghans figurant sur les listes d’évacuation pouvaient quitter le pays.

La ministre sortante des Affaires étrangères Sigrid Kaag se rendra cette semaine dans plusieurs pays de la région. Son porte-parole ne peut pas dire de quels pays il s’agit et avec qui elle parlera.

Selon des initiés, Kaag se rendra au moins en visite au Pakistan, en Turquie et au Qatar voisins. Les talibans ont un bureau dans cet État du Golfe. Les pays qui ont des contacts avec le régime tiennent des pourparlers à Doha, la capitale qatarie. On ne sait pas si la visite prévue de Kaag dans le pays signifie qu’elle s’entretiendra avec les talibans.

6.35 – Réunion des membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU sur l’Afghanistan

Les membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies devraient se réunir lundi pour des pourparlers d’urgence sur l’Afghanistan. La Chine, la France, la Grande-Bretagne, la Russie et les États-Unis discutent du pays asiatique à l’invitation du chef de l’ONU António Guterres. Ils l’ont fait avec l’ensemble du Conseil de sécurité le 16 août, après l’invasion de Kaboul par les talibans.

L’ONU a imposé des sanctions contre les talibans et de nombreuses puissances considèrent les extrémistes sunnites comme une organisation terroriste. Les talibans ont pris le contrôle de la quasi-totalité de l’Afghanistan à la mi-août avec une offensive d’environ trois mois, rencontrant relativement peu de résistance.

La France, la Grande-Bretagne et les États-Unis quitteront le pays d’environ 33 millions d’habitants d’ici mardi au plus tard et ont pratiquement fermé leurs ambassades. La Chine et la Russie ont maintenu leurs ambassades ouvertes. Jeudi, il y a eu une attaque sanglante à l’aéroport de la capitale afghane Kaboul, où les puissances occidentales ont évacué des compatriotes et des Afghans fuyant les talibans.

6h30 – Le ministre allemand se rend dans la région de l’Afghanistan, tout comme Kaag

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, comme sa collègue néerlandaise Sigrid Kaag, se rendra cette semaine dans la région afghane. Elle est en concertation avec trois pays voisins pour permettre des évacuations après le départ des Américains d’Afghanistan.

Maas, qui était en Turquie pour la même raison le week-end dernier, atterrira dans la capitale ouzbèke Tachkent lundi matin. Dans l’après-midi, il part pour Douchanbé au Tadjikistan et mardi, le ministre se rendra à Islamabad, la capitale pakistanaise.

Maas a promis une aide économique et humanitaire aux pays voisins au début de son voyage. “Il est dans notre intérêt d’éviter que l’effondrement de l’Afghanistan ne déstabilise toute la région”, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre sortant Mark Rutte a annoncé samedi que Kaag se rendra cette semaine dans la région afghane. Un porte-parole du ministère de Kaag n’a pas voulu dire dans quel pays le ministre se rend et ce qu’elle y fera exactement.

Rutte a également indiqué qu’il avait discuté de la situation actuelle avec la chancelière allemande Angela Merkel. Il a convenu avec elle que les Pays-Bas et l’Allemagne, ainsi que le Royaume-Uni et d’autres pays, souhaitent avoir à nouveau une «présence» en Afghanistan dès que possible. Cela dépend de “la situation politique et sécuritaire”.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.