Emmanuel Macron ne veut plus "d'accords commerciaux" avec les pouvoirs qui ne respectent pas l'accord de Paris "

À la tribune de l'ONU, mardi 25 septembre, Emmanuel Macron a également contredit Donald Trump en annonçant son souhait de résoudre la crise iranienne par "le dialogue et le multilatéralisme".

Le président français Emmanuel Macron a appelé mardi 25 septembre lors de son discours à l'ONU à ne plus signer d'accord commercial avec des pays ne respectant pas l'accord de Paris sur le climat: "Ne plus signer d'accords commerciaux avec les puissances non respectueuses de Paris accord ", a-t-il déclaré au forum de l'ONU, sans mentionner spécifiquement les Etats-Unis qui sont sortis en 2017. Emmanuel Macron a également contredit Donald Trump en annonçant qu'il voulait résoudre la crise iranienne avec" dialogue et multilatéralisme " son homologue Donald Trump à "isoler le régime iranien". L’unilatéralisme conduit "directement au retrait et au conflit", avertit également le président français lors de l’Assemblée générale des Nations unies à New York "la loi du plus fort? La pression de l’un? Non!" retraite et les conflits, à la confrontation généralisée de tous contre tous au détriment de tous, même de celui qui se croit le plus fort », a déclaré Emmanuel. Macron, sans nommer« ce qui va vraiment résoudre la situation en Iran et ce qui a déjà fait a commencé à le stabiliser? ", a demandé le président français." La loi du plus fort? La pression d'un? Non ! "Nous savons que l'Iran était sur la voie nucléaire militaire, mais qu'est-ce qui l'a arrêté? L'accord de Vienne de 2015", a-t-il poursuivi. Une allusion implicite à la décision de Donald Trump en mai de quitter le marché, affirmant qu’il était inefficace pour arrêter les programmes militaires de l’Iran. L’Assemblée générale des Nations Unies en dix points «Nous devons, comme je l’ai dit, il ya un an, non pas exacerber les tensions régionales, mais proposer un programme plus large pour traiter toutes les préoccupations nucléaires, et le multilatéralisme ", a-t-il insisté. Cette approche doit être faite "sans naïveté ni complaisance et sans postures qui seraient stériles à long terme", a également déclaré le président français. Un peu plus tôt, Donald Trump, lors du même forum des Nations unies, a appelé la communauté internationale à "isoler le régime iranien", dénonçant la "dictature corrompue" au pouvoir selon lui à Téhéran.

La Croix

Et aussi

L'éducation des filles africaines, une priorité française

De la plateforme des Nations Unies à New York, où il s’exprimera mardi 25 septembre, Emmanuel Macron devrait réaffirmer sa priorité pour l’éducation des filles, notamment au Sahel. À Paris, le projet de budget pour le développement montre une augmentation.
De la plateforme des Nations Unies à New York, où il s’exprimera mardi 25 septembre, Emmanuel Macron devrait réaffirmer sa priorité pour l’éducation des filles, notamment au Sahel. A Paris, le pr …

Lire la suite

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.