Home » Elaine Thompson-Herah mène le balayage jamaïcain sur 100 mètres

Elaine Thompson-Herah mène le balayage jamaïcain sur 100 mètres

by Nouvelles

Elaine Thompson-Herah de la Jamaïque venait de devenir la deuxième femme la plus rapide dans l’histoire.

Mais elle avait besoin de quelques secondes samedi soir à les Jeux de Tokyo lorsqu’on lui a demandé ce que c’était que de battre le record olympique du 100 mètres féminin.

“Ahhh”, a commencé Thompson-Herah, “j’ai mal à la gorge.”

C’était le prix à payer pour crier de joie dans le triomphe.

Thompson-Herah a crié plusieurs fois après avoir franchi la ligne d’arrivée en 10,61 secondes pour remporter sa deuxième médaille d’or olympique consécutive dans l’épreuve phare.

Thompson-Herah a battu le record olympique de 10,62 secondes établi par Florence Griffith Joyner aux Jeux de Séoul en 1988. Le record du monde de Griffith Joyner de 10,49 secondes tient toujours, mais avec six des huit finalistes samedi terminant en moins de 11 secondes, c’est peut-être à portée de main, surtout pour Thompson-Herah.

“Tout est possible”, a-t-elle déclaré après avoir mené un balayage jamaïcain.

Shelly-Ann Fraser-Pryce a remporté la médaille d’argent et Shericka Jackson de bronze alors que les Jamaïcaines ont remporté toutes les médailles de l’épreuve pour la première fois depuis les Jeux de 2008 à Pékin.

“Nous sommes incroyables”, a déclaré Thompson-Herah.

Teahna Daniels, la seule Américaine de la finale, a déclaré que même si elle aimerait voir un drapeau américain lors de la cérémonie de remise des médailles, les Jamaïcains méritaient le respect pour leur exploit.

“C’est plutôt cool de les voir”, a déclaré Daniels, “Ils ont travaillé si dur. … Je ne peux pas être en colère contre le talent et le travail qu’ils ont fourni.

Thompson-Herah, qui vise également une deuxième médaille d’or consécutive au 200 mètres, a surmonté une blessure au tendon d’Achille qui l’a ralentie lors des essais olympiques de la Jamaïque en juin. Elle a terminé troisième dans les deux épreuves.

« Il y a deux mois – un mois et demi – je ne pensais pas que je serais ici », a-t-elle déclaré.

Thompson-Herah n’a montré aucune faiblesse vendredi en remportant une manche de qualification. Elle a également semblé brise dans une demi-finale samedi après-midi.

Sa plus grande compétition en finale était Fraser-Pryce, une quadruple olympienne cherchant sa troisième médaille d’or au 100 mètres. Marie-Josse Ta Lou de Côte d’Ivoire a également été considérée comme l’une des meilleures candidates.

Couverture des Jeux Olympiques de Tokyo

Mais personne n’a pu rattraper Thompson-Herah samedi.

“Derrière ce 10.6, il y avait beaucoup de nerfs”, a-t-elle déclaré, “comme dans” Vous pouvez le faire. Vous êtes déjà venu ici. Exécutez simplement.

Fraser-Pryce a déclaré qu’elle avait fait une troisième marche problématique après le départ et qu’elle n’avait jamais récupéré.

« Je ne trouve jamais d’excuses en tant qu’athlète », a-t-elle déclaré. « Vous devez juste vous présenter et jouer malgré tout. »

Un sprinter de renom était absent samedi. L’Américain Sha’Carri Richardson, vainqueur du 100 mètres aux essais olympiques américains, a été suspendu le 30 juin après avoir été contrôlé positif à la marijuana.

On a demandé à Thompson-Herah comment elle pensait que Richardson se comparerait à elle.

“Aucun commentaire”, a-t-elle dit.

Si Thompson-Herah se qualifie pour les Jeux de Paris en 2024, elle aura l’opportunité d’égaler son compatriote Usain Bolt, vainqueur de trois médailles d’or olympiques consécutives au 100 hommes avant de prendre sa retraite.

Thompson-Herah a indiqué qu’elle a beaucoup de temps pour plus de succès.

“Je n’ai pas 30 ans, je n’ai pas 40 ans”, a-t-elle déclaré. “Je travaille toujours.”

Juste avant la finale du 100 mètres féminin, les États-Unis semblaient bien placés pour remporter une médaille d’or dans le premier relais mixte de 1 600 mètres.

Mais l’équipe américaine a terminé derrière la Pologne et la République dominicaine pour remporter le bronze.

Vendredi soir, l’équipe américaine d’Elijah Godwin, Lynna Irby, Taylor Manson et Bryce Deadmon s’était combinée pour une apparente victoire dans sa chaleur. Mais les officiels ont décidé que la première passe entre Godwin et Irby avait été effectuée en dehors de la zone d’échange, et l’équipe américaine a été disqualifiée. L’équipe américaine a alors fait appel.

Juste avant 1 heure du matin samedi, il a été annoncé que l’équipe américaine avait été réintégrée et participerait à la finale.

Trevor Stewart, Kendall Ellis, Kaylin Whitney et Vernon Norwood ont concouru pour les États-Unis samedi.

“C’est vraiment, vraiment excitant de faire partie de l’histoire et de faire partie d’un événement aussi amusant où nous pouvons apporter le meilleur chez les hommes et les femmes et montrer la profondeur du talent que nous avons des deux côtés”, Ellis mentionné.

Stewart a déclaré: “C’est certainement une nouvelle expérience, mais une pour les livres.”

Les Américains Ronnie Baker, Fred Kerley et Trayvon Bromell participeront dimanche aux demi-finales du 100 mètres masculin et, possiblement, aux finales.

Baker a remporté sa course de qualification samedi en 10,03 secondes. Kerley a terminé deuxième de sa course en 9,97 secondes. Bromell a terminé quatrième de sa course mais s’est qualifié avec un temps de 10,05 secondes.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.