éclat léger de CAC40 avec de l'huile

Jean-Noël Legalland,

publié le 12/07/2018 à 18h00

Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) – La position parisienne limite finalement ses gains ce soir, malgré le rebond des prix du pétrole suite à la décision de l'OPEP et de ses partenaires de réduire leur production de 1,2 million de barils par jour. L'indice phare de Paris termine sa journée sur une hausse modérée de 0,68% à 4,813 pts, après une incursion à 4,877 pts au plus haut de la journée. Le CAC termine donc à peu près à son prix d’ouverture. Un monde de brut Sur le marché américain Nymex, les cours du pétrole ont flambé après l'annonce du verdict de l'OPEP, qui se réunit depuis hier et s'accorde sur une baisse globale de la production de 1,2 million de barils par jour … Le baril de WTI Le brut (contrat de janvier) a rebondi de 4,2% pour atteindre près de 54 $. Les ministres du pétrole de l'OPEP, de Russie et d'autres grands producteurs se sont réunis à Vienne pour revoir leur accord de production actuel. L'OPEP et ses alliés ont finalement opté pour une réduction de leur offre de 1,2 million de bj. Le cartel réduira sa production de 800 000 bj, tandis que les pays non membres de l’organisation réduiront la leur de 400 000 bj. Sous les sanctions américaines, l’Iran serait exempté de cet accord.Wall Street est toujours en retrait de Wall Street, les principaux indices sont franchement dans le rouge, avec une baisse de 1,5% du DJIA et une baisse de 1,9% du Nasdaq, malgré les rumeurs de "pause monétaire" Donald Trump a de nouveau tenté de s'accrocher aux succursales en évoquant un bon progrès dans les négociations commerciales avec la Chine, qui n'a pas convaincu les opérateurs … Enfin, les chiffres du chômage américain publiés aujourd'hui ne sont pas rassurants, les créations d'emplois étant bien en deçà des attentes pour le mois de décembre (155 000 contre près de 200 000 consensus) et malgré un taux de chômage de 3,7%, stable au plus bas depuis 49 ans. .. Valeurs à la hausse * LDLC a une belle amélioration technique de 9,2% en clôture après sa récente correction, mais montre toujours une forte baisse hebdomadaire, après la publication de publications financières faibles pour le premier semestre. * Oeneo a fait un bond de 6,6 ce vendredi à 8,69 euros, dans un marché qui préfère voir le verre à moitié plein. Hier soir, le groupe a publié des comptes semestriels mixtes, mais montre sa confiance relative dans l'avenir. Le groupe estime qu’il devrait retrouver au second semestre une rentabilité opérationnelle actuelle plus conforme à ses normes et ainsi combler "une partie du retard pris au premier semestre". * Airbus gagne 0,5% à 89 euros après un bon contrat. La société de leasing basée à Dublin, Avolon, commandera 100 appareils de la famille A320. Un contrat de 11,5 milliards de dollars au prix catalogue. En détail, la filiale de HNA acquerra 75 A320neo et 25 A321neo. Les appareils commenceront à être livrés en 2023, a annoncé la firme contrôlée par le conglomérat HNA. * Le total prend 1,6% dans un secteur pétrolier recherché par l'OPEP. Vallourec se redresse de 1,8% malgré la dégradation du courtier et CGG reprend de 3,7%. * Renault (+ 0,3% à 57,6 euros): Carlos Ghosn, accusé d’avoir sous-évalué ses revenus, devrait être accusé de faute professionnelle par le parquet de Tokyo lundi, date à laquelle son incarcération doit prendre fin, rapporte Nikkei journal vendredi, citant des sources non identifiées. Oddo BHF a abaissé son objectif de prix sur Renault de 105 à 100 euros, réitérant son conseil "acheter". * Pierre et Vacances (+ 3,8% à 15,3 euros) ont annoncé jeudi que Thierry Hellin mettait fin au Directeur général du groupe adjoint au 31 décembre 2018. Déclassement * STMicroelectronics ne parvient pas à rebondir (-1,2% à 11,96 euros). Le fabricant américain de puces Broadcom a toutefois publié des résultats meilleurs que prévu à Wall Street la nuit dernière, montrant également sa confiance pour le prochain exercice. * Navya (-5,1% à 2,54 euros) a mis en garde ses ventes à l'horizon 2018 attendues entre 17 et 19 ME, contre 30 ME prévues initialement. La société, dont l'introduction en bourse remonte à quelques mois, estime que l'achèvement de plusieurs projets de flotte de navettes en cours de discussion ne peut pas être achevé en 2019. * Korian (-2,4%) et Icade (+ 0,7%) sont affichés dans un désorganisée, alors que les deux groupes ont annoncé la signature de trois projets de construction de cliniques de soins de suite et de rééducation en Île-de-France et en Nouvelle-Aquitaine, qui ouvriront leurs portes d’ici 2021.

© 2018, Boursier.com

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.