Home » DRAGUIGNAN : Assises de la solidarité, définir la politique sociale en faveur des Dracénois

DRAGUIGNAN : Assises de la solidarité, définir la politique sociale en faveur des Dracénois

by Nouvelles

Le Centre communal d’action sociale de Draguignan a organisé les Assises de la solidarité ce mercredi 22 septembre 2021, en présence d’une centaine d’acteurs associatifs et institutionnels du territoire.

senior balade

Ces assises visent à définir la politique sociale en faveur des Dracénois, notamment les plus fragiles, et à construire un programme d’actions partagé, opérationnel et adapté. Cette action sociale est née du constat des problématiques sociales de la population dracénoise, accentuées par la crise sanitaire, ainsi que de la demande de l’ensemble des partenaires d’amorcer un travail en réseau sur diverses thématiques, en lien avec les ressources existantes sur le territoire.

ASSISES DE LA SOLIDARITÉ

La mise en oeuvre des Assises de la solidarité poursuit les objectifs suivants :

– définir la politique sociale communale en faveur des Dracénois ;
– co-construire un programme d’actions partagé, opérationnel et adapté avec les partenaires et les usagers en incluant les conseils de quartier et la démocratie participative ;
– permettre la formalisation de pistes d’actions retenues à travers la rédaction du Projet social communal pour la période 2022-2026 qui comportera notamment la synthèse des orientations grâce à la formalisation de fiches actions
thématiques ;
– orienter les octrois de subvention en fonction de l’implication des partenaires dans la dynamique sociale territoriale.

Publics

Les Assises de la solidarité devront toucher de près ou de loin l’ensemble des usagers de la commune par la définition d’un champ d’intervention le plus large et le plus global possible.

Partenaires

L’ensemble des acteurs associatifs et institutionnels du territoire.
Moyens opérationnels
9 juillet 2021
Vote de l’Analyse des besoins sociaux (ABS) par le Conseil d’administration du CCAS.

Lancement des Assises de la solidarité avec la présentation :

– de la démarche et de ses objectifs ;
– des résultats de l’ABS avec fiches synthèses ;
– des principaux enjeux et axes de travail se dégageant de l’ABS par thématique : enfance ; jeunesse ; famille ; handicap ; senior ;
– de la gouvernance des assises : comité de pilotage et de suivi du projet social communal ;
– de la mise en oeuvre des groupes de travail thématiques : rétro-planning et inscription des partenaires.

Octobre 2021 à mars 2022

Mise en oeuvre opérationnelle des groupes de travail pour définir les actions à décliner par thématiques et rédaction du Projet social communal.

Avril 2022

Présentation du Projet social communal au Conseil d’administration du CCAS et au Conseil municipal.

Mai 2022

Présentation du Projet social communal aux partenaires.

Le Centre communal d’action sociale de Draguignan est le coordonnateur des Assises de la solidarité.
Il sera en charge de l’animation du réseau, en lien avec les différents acteurs et partenaires sociaux du territoire.

Dans le cadre de la démarche globale et du développement social, les objectifs sont les suivants :

– initier des actions cohérentes en lien avec les besoins des publics sur son territoire d’intervention ;
– aller à la rencontre des publics, notamment les « invisibles », pour mieux répondre à leurs besoins ;
– favoriser l’expression des administrés, en tenant compte de leur potentialité, par la voie de la démocratie participative ;
– déployer des actions préventives ;
– combattre l’exclusion et rompre l’isolement ;
– construire ou reconstruire les partenariats avec les acteurs et les institutions locales.

Contexte social à Draguignan

La commune de Draguignan a connu une augmentation de la paupérisation de sa population entre 2016 et 2020 :

– le revenu fiscal moyen de la commune s’élève à 23 931 € annuel, ce qui est en dessous des moyennes départementales et nationales ;
– le taux de personnes à bas revenus a augmenté de 3,5 points ;
– +19,5 % de bénéficiaires de minima sociaux ;
– augmentation de la proportion de femmes allocataires isolées ;
– 40 % de la population ont des bas revenus (contre 36 % au niveau national) ;
– 3,96 % de la population sont bénéficiaires du Revenu de solidarité active (2,96 % pour le Var et 2,60 % au niveau national) ;
– 30 % des moins de 30 ans et 24 % des 30-39 ans se situent en dessous du seuil de pauvreté de 1 041 €/mois ;
– 9,90 % de la population bénéficient de la complémentaire santé solidaire dont 52 % sont des femmes ;
– grande difficulté des jeunes du territoire à s’inscrire dans l’insertion professionnelle et à trouver un logement ;
– malgré une forte attractivité de la commune en termes d’emploi, le taux de chômage augmente de 8,55 %. Le chômage touche particulièrement les femmes, soit 18,5 % des demandeurs d’emploi ;
– 15,3 % de la population en activité bénéficient d’un contrat précaire et il est à noter une diminution des contrats à temps partiel ou non complet sur le territoire (jobs étudiants notamment).

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.