Nouvelles Du Monde

Donnez un titre à ce contenu
Des parents attendent avec leurs enfants atteints de maladies respiratoires, dans un hôpital de Pékin, le 23 novembre 2023. Des parents attendent avec leurs enfants atteints de maladies respiratoires, dans un hôpital de Pékin, le 23 novembre 2023.

La Chine affirme n’avoir détecté aucun pathogène nouveau ou inhabituel lié à l’augmentation des cas de maladies pulmonaires dans le nord du pays, a déclaré jeudi 23 novembre l’Organisation mondiale de la santé (OMS), après avoir demandé des informations détaillées à Pékin.

« Les autorités chinoises ont indiqué qu’aucun pathogène nouveau ou inhabituel n’avait été détecté, pas plus que des signes cliniques inhabituels, y compris à Pékin et Liaoning, mais seulement la hausse générale du nombre de cas de maladies respiratoires dues à des pathogènes connus »a déclaré l’OMS dans un communiqué.

Mercredi, l’organisation avait « adressé une demande officielle à la Chine pour obtenir des informations détaillées sur une augmentation des maladies respiratoires et des foyers de pneumonie signalés chez les enfants ». Elle avait également demandé à la population « de prendre des mesures » de protection. Ces mesures, déjà martelées pendant la pandémie de Covid-19, comportent notamment la vaccination, la distanciation avec les malades, le fait de rester chez soi en cas de symptômes, des tests et des soins si nécessaires ainsi que le port du masque s’il est approprié, une bonne ventilation des locaux et le lavage des mains.

Le Monde avec AFP

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Donnez un titre à ce contenu                                Des parents attendent avec leurs enfants atteints de maladies respiratoires, dans un hôpital de Pékin, le 23 novembre 2023.  JADE GAO / AFP                 La Chine affirme n’avoir détecté aucun pathogène nouveau ou inhabituel lié à l’augmentation des cas de maladies pulmonaires dans le nord du pays, a déclaré jeudi 23 novembre l’Organisation mondiale de la santé (OMS), après avoir demandé des informations détaillées à Pékin.            « Les autorités chinoises ont indiqué qu’aucun pathogène nouveau ou inhabituel n’avait été détecté, pas plus que des signes cliniques inhabituels, y compris à Pékin et Liaoning, mais seulement la hausse générale du nombre de cas de maladies respiratoires dues à des pathogènes connus »a déclaré l’OMS dans un communiqué.                 Mercredi, l’organisation avait « adressé une demande officielle à la Chine  pour obtenir des informations détaillées sur une augmentation des maladies respiratoires et des foyers de pneumonie signalés chez les enfants ». Elle avait également demandé à la population « de prendre des mesures » de protection. Ces mesures, déjà martelées pendant la pandémie de Covid-19, comportent notamment la vaccination, la distanciation avec les malades, le fait de rester chez soi en cas de symptômes, des tests et des soins si nécessaires ainsi que le port du masque s’il est approprié, une bonne ventilation des locaux et le lavage des mains.                Le Monde avec AFP             L’espace des contributions est réservé aux abonnés. Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.    S’abonner          Contribuer

La Chine affirme n’avoir détecté aucun pathogène nouveau ou inhabituel lié à l’augmentation des cas de maladies pulmonaires dans le nord du pays, a déclaré jeudi 23 novembre l’Organisation mondiale de la santé (OMS), après avoir demandé des informations détaillées à Pékin.

« Les autorités chinoises ont indiqué qu’aucun pathogène nouveau ou inhabituel n’avait été détecté, pas plus que des signes cliniques inhabituels, y compris à Pékin et Liaoning, mais seulement la hausse générale du nombre de cas de maladies respiratoires dues à des pathogènes connus »a déclaré l’OMS dans un communiqué.

Mercredi, l’organisation avait « adressé une demande officielle à la Chine pour obtenir des informations détaillées sur une augmentation des maladies respiratoires et des foyers de pneumonie signalés chez les enfants ». Elle avait également demandé à la population « de prendre des mesures » de protection. Ces mesures, déjà martelées pendant la pandémie de Covid-19, comportent notamment la vaccination, la distanciation avec les malades, le fait de rester chez soi en cas de symptômes, des tests et des soins si nécessaires ainsi que le port du masque s’il est approprié, une bonne ventilation des locaux et le lavage des mains.

Lire aussi  Fosun International et ICBC Shanghai Branch signent un accord de coopération stratégique pour promouvoir conjointement le développement de l'économie privée

Le Monde avec AFP

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

dans un article qui peut être bien classé dans Google
#Chine #signale #aucun #pathogène #nouveau #inhabituel #selon #lOMS
2023-11-23 22:45:48

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT