Donald Trump accuse Emmanuel Macron d'avoir insulté


Avant le sommet de la Seconde Guerre mondiale à Paris, le président français Emmanuel Macron accueillera son homologue américain Donald Trump au palais de l’Élysée samedi matin. Pour Trump, il s’agit du premier voyage à l’étranger après les élections au Congrès.

Dans l'après-midi, Macron commémore la chancelière Angela Merkel (CDU) près de Compiègne, dans le nord de la France, à la fin de la Première Guerre mondiale, il y a 100 ans. La trêve avait été signée le 11 novembre 1918 dans un wagon-restaurant converti dans une clairière. À la place il y a un mémorial.

Dans la période qui a précédé la mémoire de la Seconde Guerre mondiale, Macron avait proposé mardi dans une interview à la radio l'établissement d'une armée européenne. Le radiodiffuseur Europe 1 a déclaré Macron: "Nous devons nous défendre face à la Chine, à la Russie et même aux États-Unis d'Amérique".

Dès son arrivée en France, Trump a réagi comme d'habitude sur Twitter. Que Macron considère les États-Unis comme l’un des ennemis de l’Europe est "très insultant", a écrit Trump. "Peut-être que l'Europe devrait d'abord payer sa juste part de l'OTAN, fortement subventionnée par les États-Unis".

Les Européens et les Américains se disputent les ressources financières de l’OTAN depuis l’inauguration de Trump. Trump accuse les Européens de faire trop peu pour l'alliance militaire. Cependant, il avait lui-même décrit l'OTAN comme "obsolète".

Grand service commémoratif à Paris

Le différend qui vient d’être alimenté vient à un moment inopportun, à savoir, juste avant la commémoration internationale de la Première Guerre mondiale, qui était censée représenter le maintien de la paix.

Environ 60 chefs d'État et de gouvernement sont attendus dans la capitale française au cours du week-end, dont le président russe Vladimir Poutine et le président turc Recep Tayyip Erdogan. Le point culminant sera une grande commémoration sur l’arc de triomphe parisien dimanche.

Les efforts de Macron en faveur d'une armée européenne doivent être envisagés dans le contexte de ses vastes efforts de réforme de l'UE. Le président français a maintes fois plaidé en faveur d'une intégration européenne plus profonde – mais a toujours échoué, notamment en matière financière pour la chancelière Merkel.

En un peu plus d'une semaine, Macron veut faire un discours au Bundestag. Il a suivi l'invitation du président fédéral Frank-Walter Steinmeier, a déclaré vendredi soir au Palais de l'Elysée. L'occasion est une cérémonie à l'occasion du Memorial Day.

Steinmeier avait déjà participé dimanche dernier à un concert commémorant la fin de la Seconde Guerre mondiale à Strasbourg.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.