nouvelles (1)

Newsletter

DOH : les admissions dans la région métropolitaine de Manille sont gérables

Mayen Jaymalin, Emmanuel Tupas – L’étoile philippine

14 janvier 2022 | 00h00

MANILLE, Philippines – Les hôpitaux de la région métropolitaine de Manille sont loin d’être congestionnés malgré l’augmentation continue des cas de COVID-19, a déclaré hier le ministère de la Santé (DOH).

Le taux d’utilisation des soins de santé (HCUR) dans la région de la capitale nationale variait de risque faible à modéré, même avec la poussée actuelle, selon le sous-secrétaire à la Santé Leopoldo Vega.

Dans un briefing public de Laging Handa, Vega a déclaré que malgré la flambée de ce mois-ci, “nous avons vu que l’hospitalisation (taux) pour le pays est dans la catégorie à faible risque tandis que pour la région métropolitaine de Manille, elle est à la limite du risque faible et du risque modéré à 60 pour cent.

“Très gérable pour le moment”, a-t-il ajouté, mais a admis qu’il existe des zones dans la région métropolitaine de Manille avec HCUR dans la catégorie à haut risque telles que San Juan, Taguig, Quezon City et Marikina.

Il a déclaré que les autorités n’avaient qu’à se coordonner pour orienter et transférer les patients de ces quatre villes vers d’autres zones de la région.

Vega ne voit pas la nécessité d’élever le niveau d’alerte dans la région métropolitaine de Manille au niveau d’alerte 4, notant que les admissions à l’hôpital devraient être à «71% ou à haut risque».

Cependant, il a déclaré que le gouvernement avait rouvert les installations temporaires de traitement et de surveillance (TTMF) pour répondre à une demande croissante d’installations d’isolement pour les cas de COVID légers et modérés.

« Nos TTMF ont déjà un taux d’utilisation de 78 %. Progressivement, nous augmentons notre nombre d’installations d’isolement et de lits d’isolement », a déclaré Vega.

L’EAMC atteint sa capacité

Le centre médical East Avenue (EAMC) de Quezon City a dépassé sa capacité pour les patients COVID-19.

Le Dr Alfonso Nunes, chef médical de l’EAMC, a déclaré que l’hôpital avait réservé 300 lits pour les patients COVID, dont les 50 lits de son unité de soins intensifs, mais qu’il comptait 371 patients hier matin.

L’EAMC ouvrira davantage de lits pour faire face à l’augmentation des hospitalisations liées au COVID-19.

Nunes a déclaré que la plupart des patients de l’EAMC présentaient des symptômes modérés alors que d’autres seraient dans un état critique.

L’EAMC est en sous-effectif car au moins 540 de ses travailleurs médicaux sont en quarantaine.

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT